dimanche 6 août 2017

Hommage au militant des causes justes

Mustapha Bacha a été revisité hier à l’occasion d’un hommage organisé pour marquer le 23e anniversaire de son décès. Cette commémoration a eu lieu dans son village natal, Tassaft Ouguemoun, commune d’Iboudrarène, à 45 kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou. Ainsi, dans une ambiance émouvante, les membres de la famille, les citoyens du village et plusieurs amis et anciens compagnons du regretté ont assisté à un recueillement devant la tombe de ce militant des causes justes. Nordine Aït Hamouda, député et président de la fondation Colonel Amirouche, a apporté des témoignages sur la vie et le parcours de Mustapha Bacha, comme il a également appelé à «la fraternité et à la réconciliation». «Mustapha était un homme au courage inébranlable», a-t-il laissé entendre. L’ancien parlementaire Djamel Ferdjellah, Brahim Bennadji, ex-maire de Tinebdar et actuel membre de l’APN, Abdenour Abdeslam, auteur d’ouvrages en tamazight, Merzouk Hamiane de la mythique troupe de théâtre Debza, le chanteur Athmani, Ouahab Aït Menguellet, président de l’APC de Tizi Ouzou, Ouezna Moula, élue à l’APW de Tizi Ouzou, Abdeslam Lakhal, maire d’Iboudrarène, ont assisté également à cet hommage. Des militants de plusieurs partis politiques, du MAK, du RPK ont également pris part à cette commémoration. Après le dépôt de la gerbe de fleurs sur la tombe de Mustapha Bacha, les présents se sont dirigés vers le carré des martyrs de la Révolution et de la démocratie pour se recueillir à la mémoire de ceux qui sont tombés au champ d’honneur lors de la Guerre de Libération nationale, de Djaffar Ouahioune et Kamel Ould Hamouda, assassinés par les hordes intégristes lors de la décennie noire, ainsi que Youcefi Azeddine, tué durant les événements de Kabylie de 2001. Ali, frère du regretté, a déclaré que «même mort, Mustapha reste toujours le rassembleur et le fédérateur des militants des causes justes». Par ailleurs, rappelons que Mustapha Bacha figurait parmi les 24 détenus d’Avril 1980. A l’avènement du pluralisme politique, en 1989, il était l’un des membres fondateurs du RCD. Il s’est éteint le 5 août 1994, suite à une crise cardiaque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire