jeudi 20 juillet 2017

Une commission d’évaluation des dégâts des incendies à pied-oeuvre à Médéa

Une commission d’évaluation des dégâts occasionnés par les récents incendies de forêts, enregistrés dans la wilaya de Médéa, est à pied-oeuvre dans plusieurs communes au titre de l’opération d’indemnisation décidée par les autorités publiques, a appris l’APS auprès du directeur par intérim de la direction des forets.

Composée de représentants des directions des forêts, des services agricoles et de la protection civile, cette commission aura pour mission principale l’élaboration d’un état quantitatif des dégâts subis par les exploitants agricoles de la région et de dresser un listing des sinistrés ouvrant droit à cette indemnisation, a indiqué M. Houcine Dahmani.

Cette mission d’évaluation concernera exclusivement les exploitations agricoles situées à l’intérieur des zones forestières ou à proximité immédiates, qui ont été affectées, à des degrés divers, par les incendies recensés depuis fin juin dernier, a-t-il expliqué.

Onze communes de la wilaya, parmi les plus affectées par ces incendies, sont ciblées par cette opération, en l’occurrence : Baata, Ouzera, El-haoudine, Ouled-Bouachraa, Ouled Antar, Zoubiria, Tamesguida, Bouaichoune, Bouchrahil et Médéa, a fait savoir le responsable.

Le travail de la dite commission s’annonce laborieux et difficile à la fois, vu l’étendu des zones sinistrées et l’éparpillement des exploitations agricoles à visiter, d’autant plus que l’opération est limitée dans le temps et doit être accomplie pendant la période d’accalmie observée sur le front des incendies, a-t-il noté.

Autre difficulté signalée par le directeur par intérim des services agricoles, Mohamed Slama, membre de cette commission, est l’identification réelle et avec exactitude des biens endommagés, qu’il s’agisse de plantations, d’équipements agricoles ou se structures bâties.

Ce dernier redoute que l’annonce de ces indemnisations incite certains à profiter de la situation pour surévaluer leurs pertes ou inclure des biens endommagés dans des sinistres autres que ceux concernés par cette opération.

Une instruction a été donné, dans ce sens, à l’ensemble des équipes d’évaluation pour s’assurer sur le terrain que les biens endommagés l’ont été occasionnés lors des récents incendies et de se limiter aux pertes les plus importantes, a-t-il fait observer. APS 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire