mardi 18 juillet 2017

Une collecte pour rapatrier la dépouille d’une Algérienne décédée dans un vol entre Montréal et Rome

La famille d’une Algérienne décédée vendredi dernier lors d’un vol d’Air Canada, entre Montréal et Rome, fait face à une situation imprévue où elle doit payer près de 8 000 dollars canadiens en frais funéraire et de rapatriement vers l’Algérie. La dépouille de la femme de 55 ans originaire de Constantine est toujours dans une morgue à Moncton au Nouveau-Bruswick (Canada) où l’avion dans lequel elle se trouvait a fait un atterrissage d’urgence après son décès. Elle voyageait avec ses trois enfants, des jeunes adultes dans la vingtaine.   « Une association à Moncton nous a aidés à faire un premier dépôt de 2000 dollars. Le reste, nous devons le payer dans les 60 jours », a expliqué à El Watan son fils joint à Moncton où il est pris en charge avec ses deux sœurs par Air Canada. Une collecte a été lancée à Montréal par des membres de la famille élargie qui ont pris contact avec une association active dans les rapatriements et les enterrements de musulmans, l’Association de la sépulture musulmane au Québec. Cette dernière devrait contribuer avec  1 500 dollars. Dès l’obtention des certificats de décès et autres papiers, la dépouille sera transférée par voie terrestre jusqu’à l’aéroport de Saint-Jean (Nouveau Bruswick) pour être rapatrié vers Montréal puis en Algérie.   La famille privilégie le passage par Paris car il y a un vol direct entre cette ville et Constantine où elle sera enterrée. La famille ne bénéficiera pas des dispositions de la loi de finances qui prévoit une prise en charge du rapatriement des dépouilles uniquement pour les Algériens nécessiteux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire