samedi 15 juillet 2017

Une cellule de veille installée à Mila

La canicule qui sévit à Mila depuis le début de la semaine passée a provoqué, selon un communiqué de la wilaya, de nombreux incendies de forêt et de cultures. Les services de la Protection civile ont comptabilisé une dizaine de feux importants, ayant causé la destruction d’une trentaine d’hectares de forêt, près de 2000 oliviers, 10 000 bottes de paille, des dizaines d’élevages, avicoles et apicoles, sans parler d’importantes étendues de cultures maraîchères. Les localités qui ont été le plus éprouvées sont Baïnan, Rouached, Tassala, Chelghoum Laïd, Grarem Gouga et Telaghma. Ce qui a poussé les autorités de la wilaya à mettre en place, jeudi, une cellule de veille multisectorielle, dont la mission sera d’alerter sur les incendies et apporter un appoint logistique et humain aux services de la Protection civile. Selon un communiqué de la wilaya, cette cellule de veille, composée des secteurs des forêts, de l’hydraulique, de la santé, de l’urbanisme, de la Protection civile, de la SDE et des travaux publics, a reçu les ordres du wali pour mobiliser tous les moyens humains et matériels et faire participer, le cas échéant, les équipements et les personnels des entreprises privées qui traitent avec les secteurs représentés dans la cellule de veille. On a appris, hier, que la cellule en question s’apprête à acheminer vers les zones montagneuses à risque une flotte de citernes d’eau et de véhicules d’évacuation, ainsi que des équipements de lutte contre les feux. La radio locale, impliquée dans cette action, diffuse, depuis jeudi, des programmes de sensibilisation à l’adresse des citoyens, notamment ceux vivant en zones boisées pour les appeler à la prudence et au civisme.          

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire