mardi 18 juillet 2017

«Tous les sinistrés des incendies seront indemnisés»

Cette mesure concerne les 17 wilayas qui ont enregistré des feux de forêt. Nous avons vécu une situation exceptionnelle. Heureusement que des vies humaines ont été préservées lors de cette catastrophe causée par les feux de forêt qui ont fait beaucoup de dégâts. Les familles touchées par ces incendies seront indemnisées, et ce, conformément aux instructions du président de la République. Nous allons également réserver un programme spécial pour l’ouverture des pistes dans les 17 wilayas touchées, la semaine dernière, par les incendies, comme Tizi Ouzou, El Taref, Blida, Jijel et Skikda», a indiqué, hier, Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, lors de sa visite dans la wilaya de Tizi Ouzou. Le représentant du gouvernement s’est déplacé dans la commune d’Aït Yahia Moussa, daïra de Draâ El Mizan, où plusieurs foyers d’incendies ont été enregistrés, notamment durant les journées de mardi et mercredi derniers. M. Bedoui a rendu visite, au village Aït Rahmoune, à la famille de Rabah Kerouane, âgé de 64 ans, qui est décédé après avoir été surpris par les flammes dans son champ. Il a ainsi présenté les condoléances au nom du gouvernement aux enfants et à la veuve du défunt, comme il a également annoncé des mesures de prise en charge, via la Caisse nationale des catastrophes, des dégâts engendrés par les flammes. Sur les lieux, des citoyens ont rappelé les moments difficiles vécus durant deux jours en raison de l’intensité des incendies. «Nous n’avons jamais vu des feux de forêt d’une telle intensité depuis les années 1940», a déclaré au ministre un septuagénaire, qui rappelle que la région d’Aït Yahia Moussa est vraiment délaissée par les pouvoirs publics. «Nous n’avons rien. L’Etat nous a abandonnés à notre sort.» M. Bedoui a précisé aussi que des instructions seront données à ses collaborateurs au niveau local pour prendre en charge les doléances de ces villageois. «Nous allons prendre en charge toutes les pertes, comme le cheptel, les oliviers et les habitations touchées. Il y a une maison qui a été complètement incendiée à Aït Yahia Moussa. L’indemnisation commencera après l’estimation des dégâts par la commission. Cette mesure touchera les 17 wilayas concernées», a ajouté le ministre qui a salué, au passage, la mobilisation et la solidarité des citoyens et les efforts fournis par les éléments de la Protection civile, de la gendarmerie et de l’ANP. Il a également annoncé le dégel du projet de réalisation de deux postes avancés de la Protection civile, qui fonctionne actuellement avec 15 unités, pour assurer la couverture des 1541 villages que compte la wilaya de Tizi Ouzou. M. Bedoui a souligné aussi que l’Algérie ne dispose pas de Canadairs. Par ailleurs, dans une déclaration rendue publique hier par son bureau régional, le RCD «prend acte de l’annonce du ministre et informe l’opinion publique qu’un suivi minutieux sera réservé à ce dossier par ses parlementaires et ses élus locaux pour que les victimes de ce nouveau drame ne subissent pas le même sort que celles des précédents». «Cependant, le RCD déplore qu’aucune décision n’ait été annoncée par rapport aux 11 postes avancés de la Protection civile initiés en 2011 et annulés en 2015», ajoute le même document.                   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire