mercredi 12 juillet 2017

Session spéciale du BAC : plus de 10.000 policiers mobilisés

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a mobilisé plus de 10.000 policiers pour sécuriser la session spéciale du baccalauréat qui débutera jeudi à travers 299 centres d'examen répartis sur tout le territoire national et durera jusqu'au 18 juillet, a indiqué mercredi à Alger le Commissaire divisionnaire, sous-directeur des édifices publics et des représentations diplomatiques, Rezk Allah Khotri.

"Plus de 10.000 policiers sécuriseront plus de 100.000 candidats lors de la session spéciale du BAC", a affirmé M. Khotri lors d'une conférence de presse animée à l'Ecole supérieure de Police à Château-neuf , précisant que "1.752 policiers seront mobilisés pour sécuriser 299 centres d'examen consacrés à cette session, alors que 8.000 autres policiers seront déployés dans 70 centres de correction, 51 centres d'impression des sujets et 18 centres de conservation".

"Ces agents auront pour mission d'intensifier et de renforcer la sécurité au sein de ces centres 24h/24h à travers la formation de 12 équipes tous grades confondus pour travailler tout au long de la journée" explique le même responsable.

M. Khotri a ajouté que pour assurer le succès de cette opération, "toutes les mesures sécuritaire ont été prises pour garantir une fluidité routière notamment au niveau des axes principaux menant aux centres d'examen".

Par ailleurs, le Commissaire divisionnaire a affirmé que "des hélicoptères seront mobilisés pour acheminer les sujets de cet examen spécial" ajoutant que son secteur "a mobilisé 30 hélicoptères et programmé 15 vols pour acheminer les sujets en toute sécurité".

"Des équipes composées de deux policiers, deux gendarmes et un représentant du ministère de l'Education nationale ont été chargées de l'acheminement des sujets en vu d'éviter une éventuelle fuite", a indiqué l'intervenant.

Dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité, des brigades ayant pour mission le "suivi des activités des utilisateurs des réseaux sociaux ont été mobilisés également sur le double plan national et local pour prévenir, à temps, toute tentative de fuite des sujets", a fait savoir le commissaire divisionnaire.

Pour rappel, cette session concerne les candidats exclus pour cause de retard lors de la session ordinaire organisée du 11 au 15 juin dernier.

Les 104.036 candidats concernés par cette session sont répartis sur 299 centres d'examen à travers le territoire national dont 10.082 candidats scolarisés et 93.954 candidats libres.

Cette session spéciale annoncée par le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune à l'Assemblée populaire nationale (APN) le 23 juin dernier, intervient sur décision du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Ainsi, le ministère de l'Education nationale a donné le 30 juin dernier des instructions rigoureuses pour l'application des mêmes mesures d'organisation et de sécurité ayant prévalu lors d la session précédente. 

APS 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire