vendredi 21 juillet 2017

Saison estivale : un train bain de mer M’sila - Béjaïa

La journée d’hier, jeudi 20 juillet 2017, sera marquée d’une pierre blanche pour la population  de M’sila, qui n’en finit pas de souffrir doublement d’un déficit chronique en matière de bassins de baignade et le temps d’enfer éprouvé durant la saison estivale La «sortie» de cette population démunie dans sa grande proportion sera une véritable escapade et une occasion inouïe de se soustraire de la chape de plomb que constitue son enclavement forcé, et ce, à travers la mise en service du «train bain de mer» M’sila-Béjaïa. Plus de 350 personnes ont pris ce train dans une ambiance festive au niveau de la gare de M’sila flambant neuve, à destination de Béjaïa à 8h du matin avec un retard de 2 heures, en présence de Hadj Mokdad, wali de M’sila, qui a été à l’origine de la mise en œuvre de cette opération. En dépit de  l’existence du rail, cette initiative a été longtemps occultée par les différents walis qui se sont succédé à la tête de cette wilaya. Une seule voiture climatisée, destinée aux familles, a été mise à la disposition des voyageurs, les 4 autres voitures sont ordinaires. Rappelons que les liaisons ferroviaires Aïn Touta-M’sila (151 km), et M’sila-Bordj Bou Arréridj (57 km), lancées depuis 1980 et qui ont coûté à la communauté nationale plus de  2000 milliards de centimes, n’ont jamais été fonctionnelles. Le transport de voyageurs Alger-M’sila-Alger, expérimenté pendant quelques mois durant l’année 2009, a été supprimé illico presto pour le motif fallacieux de rentabilité, alors que des milliards sont mis en péril du fait de l’état d’abandon des lignes ferroviaires longtemps inutilisées. Face à l’absence d’une politique d’aménagement du territoire, la situation de laisser-aller prévalant présentement laisse tout un chacun s’interroger sur la finalité de  la liaison ferroviaire M’sila-Bouguezzoul (151 km), dont le coût dépasse les 4800 milliards, et de supposer que cela constitue une dilapidation caractérisée des deniers publics.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire