lundi 24 juillet 2017

Imprimerie de l’Etat : Mise en demeure des mauvais payeurs ?

Un grand nombre de journaux, dont le tirage est assuré par les imprimeries étatiques, ont été destinataires, en fin de semaine dernière, de mises en demeure fermes pour «s’acquitter sans délai» de leur dettes, selon une information parue le 22 juillet sur le site électronique Algérie 1.com. Des dettes qui se chiffrent, selon la même source, «en centaines de milliards de centimes» et qui constituent «un manque à gagner considérable pour ces imprimeries pour lesquelles l’Etat ne dépensera plus un dinar». Les mauvais payeurs sont tenus d’apurer leurs ardoises. Dans le cas contraire, la justice sera saisie pour ordonner «l’arrêt immédiat de leur tirage», ou même la saisie des biens appartenant à leurs responsables physiques. Avec la mauvaise conjoncture économique, l’Etat semble vouloir plus que jamais mettre les journaux mauvais payeurs sous pression. Dans son argumentaire justifiant cette offensive, il met généralement en avant une approche purement commerciale, une manière d’éloigner de ce dossier des lectures politiques. Le manque à gagner de la Société d’impression d’Alger (SIA) par exemple est tel qu’il lui est difficile de se moderniser par l’acquisition de nouveaux équipements qui constituent pourtant un facteur déterminant dans la concurrence. C’est un litige récurrent qui est revenu souvent dans l’actualité et qui traîne depuis des années sans qu’aucun ministre de la Communication, encore moins le gouvernement, n’ait réussi à le régler définitivement. Plusieurs journaux ont ainsi laissé de lourdes ardoises à l’imprimerie du Centre sans donner des garanties d’une quelconque intention de les épurer. Interrogé sur le temps pris par les autorités avant d’agir, Hamid Grine, l’ancien ministre de la Communication, a souvent esquivé la question en indiquant qu’il y a eu de «la compréhension» de la part des autorités. Comment le nouveau ministre Djamel Kaouane va-t-il traiter ce dossier ? Question pertinente, d’autant plus que la période de compréhension semble terminée.    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire