jeudi 20 juillet 2017

El Tarf : finalisation de l'étude d’aménagement pour la protection des zones humides contre les inondations

Une étude portant sur l’aménagement des sites névralgiques situés principalement sur les zones humides d’El Tarf dans le but de permettra à cette wilaya d’être à l’abri des inondations récurrentes vient d'être ficelée, a indiqué, jeudi, le directeur local des ressources en eau.

L’étude qui prévoit la protection du lac Tonga, lac Oubeira et lac des oiseaux, vise, a ajouté M.Mustapha Mechati d’une part à protéger cette wilaya des inondations, problème auquel est confrontée cette région du pays, gâtée par dame nature du fait qu’elle enregistre annuellement une pluviométrie dépassant les 1000 mm3 et d’autre part à récupérer les eaux de ruissellement

D’un coût évalué à 20 millions de dinars, cette étude est scindée, a-t-on détaillé, en quatre (4) phases, précisant que celles-ci portent sur la lutte contre les inondations pour la protection des terres agricoles, la construction de barrages et des retenues des eaux venant des oueds et rivières ainsi que l’équipement des périmètres irrigués ainsi que le transfert inter-barrages ( de l’oued El Kebir vers les barrages).

Soulignant qu'un tel aménagement ne pourrait résoudre radicalement le phénomène naturel des inondations dans cette région la même source a affirmé que la concrétisation de cette étude ''contribuera efficacement à mieux maîtriser le phénomène des inondations et à limiter les éventuels dégâts''.

M. Mechati a également indiqué que les aménagements concernent Oeud Mafragh ainsi qu’une partie de l’Oued Seybouse, a-t-on encore noté.

Il est à rappeler que la wilaya d’El Tarf compte trois (3) barrages, Chaffia, Mexa et Bogous  totalisant une capacité de stockage de plus de 250 millions de  m3 et enregistre actuellement la réalisation d'un quatrième barrage, celui de Boukhroufa, dans la daïra de Boutheldja, d'une capacité globale de 125 millions de m3. APS 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire