samedi 15 juillet 2017

Batna : 1er atelier international sur le patrimoine bâti de la région des Aurès

Le canyon du Ghoufi dans les Aurès (Batna)

Le premier atelier international sur le patrimoine bâti de la région des Aurès a réuni samedi à l’auberge de jeunes de la commune de Ghoufi, dans la wilaya de Batna, des experts nationaux en architecture et en restauration des anciennes constructions, en vue de répertorier et reconnaître l’état du patrimoine bâti notamment celui se trouvant le long de Oued Labiodh. Les participants à l’atelier, auquel prennent par également des experts français et italiens, s’intéresseront notamment aux thakliâth (bâtisses collective de stockage des récoltes et provisions) ainsi qu’aux vieux villages et zaouïas de la région, a indiqué Azzedine Guerfi, président de l’atelier et de l’association Medghassène, initiatrice de la rencontre. L’atelier qui se poursuivra jusqu’au 25 juillet, envisagera également les modes d’intégration de ce patrimoine urbanistique traditionnelles au tissu des nouvelles cités de la région pour en constituer l’identité essentielle, ainsi que la question de l’importance de la préservation et valorisation de ce patrimoine, a ajouté la même source. Organisé avec le concours de l’association RehabiMed, les universités Batna 1 et 2, l’Ecole d’architecture de Barcelone (Espagne) et le département de génie civil et d’architecture de l’université de Cagliari (Italie), l’atelier prévoit des sorties de terrain afin de constater de visu des constructions plusieurs fois séculaires de villages de la vallée Oued Labiodh. De son côté, le directeur local  de la culture, Omar Kebbour, a relevé que la rencontre s’intéressera au départ aux constructions du premier balcon de Ghoufi pour définir les principales périodes historiques et envisagera, dans un autre temps, les actions de restauration et d’intervention à engager. Cette région est connue pour sa richesse historique et archéologique s’enfonçant jusque dans les périodes préhistoriques, a expliqué M. Guerfi, estimant que toute intervention exige de bien connaître les spécificités de chaque époque. Les travaux de l’atelier et les propositions pour la prochaine édition 2018 de cette rencontre seront débattus le 24 juillet, ont indiqué les organisateurs. APS


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire