mardi 18 juillet 2017

7/20, la moyenne nationale en maths au BEM

Une étude menée par le ministère de l’Education nationale sur les erreurs commises de manière récurrente par les élèves, dont les résultats ont été publiés en octobre dernier, démontre que les notes obtenues par les élèves dans les matières scientifiques, notamment les mathématiques, ne dépassent pas la moyenne de 8,40/20, «seuls 24% d’élèves obtiennent la moyenne en mathématiques, 25% pour la langue arabe et 16% pour la langue française». Cette étude présentée par Farid Benremdane, conseiller de la pédagogie au ministère de l’Education, fait le constat sur le niveau des élèves. Les résultats pour les matières fondamentales — les mathématiques, les langues arabe et française — sont «décevants». Tandis que les résultats obtenus dans l’éducation islamique et l’éducation civique, où l’élève fait appel au parcœurisme et à la mémorisation, sont très élevés allant de 12 à 14/20. Ces résultats rejoignent l’appel de détresse lancé par les spécialistes en la matière, lors de la conférence de l’évaluation de la réforme de l’éducation organisée en juillet 2014. Des inspecteurs dans la matière de mathématiques révèlent que les matières essentielles, surtout les mathématiques, sont une matière «à échec». Les notes obtenues lors des examens dans cette matière n’atteignent pas la moyenne pour la majorité des élèves, comme l’a expliqué Belaziz Mokhtar, inspecteur principal, lors de son intervention à la conférence d’évaluation de la réforme dite Benzaghou. L’analyse des notes proposée par le même inspecteur révèle que la moyenne nationale obtenue en maths est de 7/20. Seulement 27% des candidats au BEM ont obtenu la moyenne. «Un grand travail a été pourtant fait en matière de formation, mais les maths restent une matière à échec pour les candidats au BEM», s’alarme M. Belaziz, qui rappelle que le taux de réussite en 2013 dans cette matière était de 48%. Pour les élèves scientifiques, 48,12% ont obtenu la moyenne en sciences naturelles. En maths, la moyenne nationale est de 7,47/20. «L’étude des indicateurs révèle une disparité importante entre les wilayas», souligne Belaziz Mokhtar.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire