vendredi 12 mai 2017

Un réseau spécialisé dans la falsification de documents démantelé

Les services de la sûreté de wilaya d’Oran ont démantelé un réseau spécialisé dans la falsification de documents administratifs officiels et d’imitation de cachets frappés du sceau de l’Etat ayant des ramifications à l’étranger, lors d’une opération effectuée courant de cette semaine. Cette opération a nécessité des enquêtes approfondies, menées par les services de police sur la base d’informations faisant état de l’existence d’un réseau de faussaires, ayant abouti à l’arrestation de quatre de ses membres et l’identification de deux autres qui sont en fuite, a indiqué le contrôleur de police, Salah Nouasri, lors d’un point de presse. Le même officier a estimé que cette affaire «est la plus importante parmi celles traitées depuis le début de l’année 2017», ajoutant que l’activité de ce réseau criminel s’est étendue à de nombreux services administratifs. «Ce puissant réseau excellait dans la falsification de diverses documents administratifs, à l’instar des titres de propriété, des cartes grises, des permis de conduire, des attestations de sécurité sociale et d’exonération d’impôts et autres diplômes de centres de formation professionnelle», a-t-il fait savoir. Entre autres activités criminelles de ce réseau, la falsification de documents de renouvellement de résidence au profit des étrangers, des contrats de travail au profit des étrangers et autres documents en lien avec la délivrance du visa, a ajouté le contrôleur de police Nouasri. Les investigations menées par les services de la 24e sûreté urbaine, en coordination avec les services de la police judiciaire de la sûreté de wilaya, ont conduit à des perquisitions dans les lieux de prédilection de ce réseau qui opérait au niveau de Haï Sidi El Bachir (Bir El Djir) et du lieu-dit «Coca». Cette opération s’est soldée par la saisie de 188 cachets frappés du sceau de l’Etat de différentes administrations publiques, de matériel informatique et d’une somme d’argent considérée comme étant la recette des activités de ce réseau criminel. Il a été procédé également à la saisie de 100 dossiers fin prêts pour la falsification, dont ceux de demandes de logement contenant de faux documents pour bénéficier d’aides délivrés à certaines victimes. Les éléments de ce réseau, dont l’âge oscille entre 30 et 50 ans, sont des repris de justice pour les mêmes crimes, dont deux faisant l’objet de poursuite judiciaire.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire