vendredi 5 mai 2017

Rencontres prochaines ministère-HIISE pour "améliorer le système électoral"

Le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, Nourredine Bedoui, a annoncé vendredi la tenue après les élections, de rencontres de concertation avec la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) pour la mise en place de  commissions spécialisées pour l"'amélioration du système électoral progressivement".  "Juste après les élections, nous allons avoir des rencontres avec la HIISE pour la mise en place de commissions spécialisées pour l'amélioration du système électoral progressivement", a indiqué M. Bedoui en marge, de l'annonce des résultats des élections législatives du 4 mai. Il a ajouté que son département avait travaillé en coordination totale avec la HIISE, soulignant qu'ils avaient observé des "disfonctionnements et des imperfections" qui seront, a-t-il indiqué, corrigées à l'occasion de ces rencontres de concertation, pour être au diapason des espérances du peuple algérien. "Si on continue à agir positivement, à se faire confiance, nous allons pouvoir avancer. Le plus important dans notre pays est que depuis quelque années, les élections se déroulent dans les délais règlementaires, c'est un  grand acquis", a-t-il souligné. Il a indiqué que la Constitution amendée en 2016 avait renforcé les libertés individuelles et collectives, ajoutant qu'elle était porteuse de garanties "sans précèdent" pour assurer la "transparence" des élections, notamment avec la mise en place de la HIISE, qui a joué un rôle "centrale et important" durant ces élections. Il a relevé que le taux de participation à ces élections était "très acceptable", relevant que les résultats avait donné une carte presque nouvelle de l'Assemblée nationale populaire (APN), dont la force de ses futures titulaires résidait dans leur élection au suffrage universel. En outre, M. Bedoui a indiqué que le ministère de l'Intérieur traitait les partis politiques, composant la scène nationale, sur le "même pieds d'égalité". Le taux national de participation aux élections législatives s'est établi à 38,25%, en baisse par rapport à 2012 qui était de 44,38%. Ce taux ne prend pas en compte la participation de la communauté nationale établie à l'étranger qui compte près d'un million d'électeurs, selon les résultats préliminaires annoncés par M. Bedoui, lors d'une conférence de presse. APS


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire