samedi 6 mai 2017

Montréal : Le FFS en tête, les bulletins nuls en 5e position

L’ambassadeur d’Algérie au Canada refuse de communiquer aux médias les chiffres et les résultats du bureau d’Ottawa. Sur les 11 254 inscrits à Montréal, 1311 électeurs ont pris part au scrutin donnant un taux de participation de 11,7% à l’issue du dépouillement qui s’est terminé vers 23h. Le candidat du Front des forces socialistes (FFS), Mohamed Ferrah, présent pendant l’opération, est arrivé en tête avec 404 voix, suivi de celui du FLN avec 307 voix. Le député sortant de la zone 4 (Europe hors France, les Amériques et le reste du monde), Noreddine Belmeddah, qui s’est présenté sous les couleurs de l’Alliance nationale républicaine (ANR), s’est classé troisième avec 247 voix. En 2012, il a été élu sur la liste FLN. Les bulletins nuls étaient au nombre de 59, soit en cinquième position. Le parti El Karama termine la liste de 12 candidatures avec deux voix. Le résultat du FFS s’explique par une intense campagne de proximité de son candidat qui vit à Montréal où il a installé son quartier général de campagne au cœur du Petit Maghreb, une artère commerciale prisée par les Algériens. «Sortir le vote» était l’enjeu pour le FFS, car les partis du pouvoir (FLN, RND) ont leur électorat acquis. Le FLN en deuxième position jouit d’une base «fidèle», qui s’est encore une fois exprimée. Le député sortant réalise avec sa troisième position un score appréciable, d’autant plus qu’il ne s’est jamais déplacé au Canada pendant son mandat. Sa présence et sa réactivité sur les médias sociaux y compris YouTube l’ont grandement aidé. Il est fort probable que s’il était resté au FLN, il aurait été classé premier, si on prend en compte qu’il y a deux paramètres qui pèsent pour ce vote : le candidat lui-même et/ou le parti. Beaucoup d’observateurs s’attendaient à un fort taux de bulletins nuls. Mais il ne faut pas oublier qu’historiquement, le vote nul s’exprime plus significativement pendant l’élection présidentielle. Près de 120 000 Algériens vivent au Canada, principalement dans la région de Montréal. En 2012, le taux de participation était d’un peu plus de 8% sur les 10 000 inscrits, 888 avaient voté. Si le taux de participation est passé de 8% à 11,7%, il faut tenir compte de l’augmentation du nombre d’électeurs. On ne connaît pas encore les résultats du bureau d’Ottawa qui couvre l’Ouest canadien. L’ambassadeur d’Algérie au Canada, Hocine Meghar, a refusé de nous communiquer le nombre d’inscrits, le nombre de votants ainsi que les résultats, nous renvoyant au ministère de l’Intérieur et au Conseil constitutionnel qui donnera les résultats dans 15 jours. Les électeurs algériens de l’étranger sont au nombre de 955 426. La zone 4 est dotée de 2 députés pour 133 337 électeurs. L’opération de vote s’est étalée du 29 avril au 4 mai, dans 61 centres de vote et 390 bureaux répartis sur trois continents.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire