mercredi 10 mai 2017

Les étonnantes rectifications du Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a opéré des changements non seulement sur le taux de participation au scrutin, revu à la baisse, mais aussi sur le nombre des bulletins nuls, qui a chuté, et la répartition des sièges. Si le RND se retrouve avec 100 sièges, soit trois de plus, l’ANR en a perdu deux et le FNA a été privé du seul siège qu’il a obtenu. Le FLN, quant à lui, a maintenu son score par une espèce de chassé-croisé des sièges entre lui et le RND. Les résultats définitifs seront connus au plus tard le 17 mai. Le Conseil constitutionnel a revu à la baisse le nombre des bulletins nuls lors des dernières législatives et réajusté celui des sièges, en en octroyant au RND (Rassemblement national démocratique) trois nouveaux et annulant l’unique siège obtenu par le FNA (Front national algérien). Ces résultats restent provisoires, puisque les partis et candidats ont jusqu’à aujourd’hui, 20h, pour introduire des recours auprès du Conseil constitutionnel, qui aura 4 jours pour vérifier avec les concernés et rendre les résultats dans un délai de trois jours au maximum. Les résultats définitifs devront être annoncés au plus tard le 17 mai. Rendu public en milieu de soirée de lundi dernier, le communiqué du Conseil constitutionnel a revu à la baisse le nombre des bulletins nuls, passé de 2 098 324 enregistrés par le ministère de l’Intérieur à 1 757 043 ; soit une différence de 352 874 voix. Comment est-ce possible ? Chargé de la communication, M. Roumani  explique : «Le Conseil ne tient pas compte des chiffres donnés par le ministère de l’Intérieur, mais s’appuie sur ceux validés par les commissions des circonscriptions électorales, présidées par des magistrats et consignés dans des procès- verbaux. C’est l’examen de ces documents qui fait ressortir les résultats. Ces derniers peuvent faire l’objet de recours auprès du Conseil, lequel aura à statuer et à rendre les résultats définitifs au plus tard le 17 mai prochain à 20h.» Ce réajustement des résultats concerne aussi le nombre des suffrages exprimés, revu également à la baisse, puisqu’il est passé de 6 514 282 (annoncé par le ministère de l’Intérieur) à 6 468 180. Ce qui donne une différence de 46 102 voix. Il en est de même pour le nombre des votants qui accuse une baisse importante. Le nombre de 8 624 199 d’Algériens qui ont voté, selon le ministère de l’Intérieur, a reculé pour se stabiliser autour de 8 225 223, soit une différence de 398 976 votants. Des chiffres qui ont permis de faire baisser sensiblement le taux de participation au scrutin à 35,37%. Ces changements ne sont pas les seuls. Le Conseil constitutionnel en a apporté d’autres dans la répartition des sièges dans 4 wilayas, ou plus exactement circonscriptions électorales, Blida, Tébessa, Ouargla, Mascara et Relizane. A Blida, le FLN a été privé d’un siège (10 au lieu de 11), revenu à la liste indépendante La voix du peuple. Mais, il le récupère à Relizane, au détriment du seul siège obtenu au cours de ce scrutin par le FNA. Ainsi, il passe de quatre à cinq sièges, suivi du RND, du MSP, du MEN, du Front Al Moustakbal et du MPA qui ont obtenu chacun un siège. A Ouargla, le FLN rafle un deuxième siège, en récupérant celui obtenu par le mouvement El Infitah, selon les résultats préliminaires du ministère de l’Intérieur. Il perd, cependant, un siège sur trois, à Tébessa, restitué au RND, qui passe quant à lui de deux à trois sièges. Il obtient également deux sièges à Mascara, perdus par l’ANR (Alliance nationale républicaine), alors que les résultats du ministère de l’Intérieur l’ont donné comme perdant dans cette circonscription électorale. Ainsi, les trois nouveaux sièges obtenus grâce au Conseil constitutionnel lui permettent de grimper de 97 à 100 députés dans la prochaine Assemblée populaire nationale. Cependant, l’ANR passe de 8 à 6 sièges, et le FLN a pu récupérer ce qu’il a perdu, et de ce fait, a gardé les 164 sièges annoncés par le ministère de l’Intérieur. Par contre, le FNA, en perdant le seul siège qu’il avait obtenu, se retrouve ainsi exclu de la prochaine législature. En tout état de cause, ces résultats restent provisoires, puisque les recours ont commencé à tomber sur le bureau du Conseil constitutionnel depuis hier et pourront continuer aujourd’hui jusqu’à expiration du délai à 20h. Leur traitement se fera au bout de 4 jours et les résultats définitifs devront être annoncés dans un délai de trois jours. La nouvelle composition de l’APN sera connue au plus tard le 17 mai.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire