jeudi 11 mai 2017

Le taux de remplissage des barrages à l’échelle nationale a atteint 70 %

Le taux de remplissage des barrages à l’échelle nationale est estimé actuellement à 70 %, a indiqué jeudi à Mila le directeur général de l’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT), Beraki Arezki. Les 75 ouvrages composant le parc national des barrages emmagasinent au total un volume d’eau de cinq (5) milliards de mètres cubes (5 milliards m3) pour une capacité de stockage totale de 6,8 milliards m3, a précisé ce responsable à l’APS en marge d’une cérémonie organisée en l’honneur des travailleurs de l’agence partant en retraite. Similaire à celle relevée à la même période de l’année passée, cette situation est "très confortable" pour satisfaire les charges supportées par ces ouvrages, à savoir l’alimentation en eau potable et l’irrigation, a assuré le DG de l’ANBT. Les services de l’ANBT prévoient la réception, vers fin 2017, de cinq (5) nouveaux barrages d’une capacité de rétention globale de 500 millions m3. Il s’agit des barrages d’Ouldjet Mellag à Tébessa (pour alimenter le complexe de phosphate d’Oued Kébrit de Souk Ahras), Soubella à M’sila (90 %  de taux de réalisation), Béni Slimane à Médéa (destiné à l’irrigation agricole), Ettaht à Mascara et Seglaba à Laghouat. Quatre (4) autres barrages devront être réceptionnés entre 2018 et 2019, a ajouté le responsable de l’ANBT. 132 retraités de l’ANBT ont été honorés au cours de la cérémonie tenue au siège de l’Agence, dans la région d’Essibari à Béni Haroun. Les 100 meilleurs travailleurs parmi les 6.000 employés ont été également distingués à l’occasion dans une initiative visant, selon le DG de l’ANBT, "à encourager et récompenser les performances". APS  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire