dimanche 14 mai 2017

Le Président Bouteflika coordinateur africain pour la lutte antiterroriste : un "nouvel éloge" de l'action de l'Algérie

La décision des dirigeants africains de désigner le Président Abdelaziz Bouteflika en tant que coordinateur africain pour la lutte antiterroriste est un "nouvel éloge" de l'expérience de l'Algérie et de son action dans la résolution des conflits, a affirmé le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dimanche à Alger, à l'ouverture de la 1ère assemblée générale du mécanisme de l'Union africaine de coopération policière (Afripol). "La dernière décision des dirigeants africains de coopter le président Abdelaziz Bouteflika, un homme qui a voué sa vie à l'indépendance et à l'unité du continent, en tant que coordinateur africain pour la lutte antiterroriste, est un nouvel éloge de l'expérience de l'Algérie et de son action calme et équilibrée dans la résolution des conflits africains et la réduction des zones de tensions en s'appuyant sur le dialogue et la recherche constante de consensus", a souligné M. Sellal. Le Premier ministre a rappelé que l'Algérie a été aux premiers rangs de la lutte contre le terrorisme et les différentes formes de criminalité qui lui sont consubstantielles. "Elle y a consenti des efforts immenses et a eu un rôle déterminant pour privilégier le traitement à la racine des crises en enlevant aux terroristes les alibis religieux ou ethniques, en asséchant les sources de financements et en affrontant les matrices nourricières de la radicalisation tant au plan académique que politique ou médiatique", a-t-il précisé. M. Sellal a observé que la lutte contre le terrorisme et le crime organisé "doit être un effort continu et rigoureux, obligatoirement accompagné d'un grand travail de traitement des causes originelles, telles que l'ignorance et la non satisfaction des besoins sociaux". L'importance de la mise en oeuvre de "politiques sincères de réconciliation nationale pour rassembler les peuples et éloigner les haines et les rancoeurs" ne doit pas être omise, a-t-il ajouté, relevant que c'est une "expérience réussie similaire" qu'a connue l'Algérie et qui lui permet de jouir depuis des années de la paix et de la stabilité. APS


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire