mercredi 10 mai 2017

Le musée Nasredine Dinet de Boussaâda lance sa "valise muséale"

Le musée national Nasredine Dinet de Boussaâda (M’sila) lancera à partir de la semaine prochaine son initiative "valise muséale" dans le cadre du mois du patrimoine (18 avril/18 mai), a indiqué mercredi son directeur Rabah Dherif. "La valise" composée de toiles "reproduites" de Nasredine Dinet (1861-1929), de dépliants et publicationssur ce plasticien "orientaliste" et de banderoles visitera la semaine prochaine l’établissement pénitentiaire de Boussaâda puis les deux établissements pénitentiaires de M’sila et Sidi Aïssa, a précisé la même source. L’initiative consiste à faire déplacer le musée vers le public au lieu d’attendre la visite du public pour faire connaître l’activité du musée et l’importance de son fonds muséal, a précisé M. Dherif qui a assuré que l’opération devra également concerner les établissements scolaires et l’université. Un laboratoire d’entretien des oeuvres authentiques de Dinet vient d’être mis en service au sein du musée qui assure désormais l’entretien des toiles de cet artiste en plus de leur préservation conformément aux normes en vigueur, a assuré le directeur du musée. Depuis début 2017, le musée Dinet a organisé plusieurs activités dont "le legs du papillon" une manifestation ayant porté sur la reproduction des toiles de ce plasticien de renommée universelle. Le musée a accueilli une exposition du sculpteur palestinien résident à Boussaâda, Zaki Salama. Né à Paris (France) en 1861, au sein d’une famille bourgeoise, le peintre Nasredine Dinet s’était installé à Boussaâda et y mourut en 1929. Sa maison, sise rue Lamamine à Boussaâda fut transformée en 1993 en un musée réunissant ses oeuvres authentiques, ainsi que d’autres reproduites. APS 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire