samedi 20 mai 2017

La ministre de l’Education nationale lance à Constantine le programme de prévention Ecole sans tabac

La ministre de l’Education nationale, Mme Nouria Benghabrit a procédé samedi à Constantine au lancement du programme de prévention Ecole sans tabac, depuis l’école primaire Meziani Cherif , de la ville nouvelle, Ali Mendjeli. Ce programme, le premier du genre à l’échelle nationale, lancé en présence du Pr Messaoud Zitouni, coordinateur chargé du Plan national anti-cancer 2015-2019 est «un défi collectif pour prévenir contre le tabac, un facteur à risque pour des multiples cancers», a précisé la ministre, soulignant que l’ objectif du programme qui cible les élèves de la 3ème et 4ème année primaire est «la  prévention de la première consommation signalée entre 9  et 10 ans».  «L’Ecole sans tabac est un programme de prévention qui axera sur l’information et la sensibilisation des scolarisés à travers une approche pédagogique préalablement arrêtée par des experts» a déclaré la ministre,  précisant que l’objectif suprême de ce programme est d’établir « une charte pour une école sans tabac et d’assurer l’adhésion de tous, les personnels de santé des établissements scolaires et les parents d’élèves». Affirmant que son secteur était disposait à accompagner les efforts de l’Etat pour lutter contre le cancer dont le tabac est un vecteur principal, Mme Benghabrit a souligné que «l’espace scolaire constitue l’endroit propice pour la prévention contre le tabac». Elle a ajouté que les principes de la prévention et la sensibilisation doivent être consolidés davantage en «s’appuyant sur la société civile». De son côté, le Pr Messaoud Zitouni a indiqué que les expériences, de par le monde, ont démontré que la prévention demeure «la démarche essentielle pour combattre le cancer» mettant en exergue les avancés des certains pays dans leur lutte contre le cancer à travers des campagnes de sensibilisation intenses, ciblées et étudiées contre les facteurs favorisant les cancers. La ministre de l’Education nationale avait entamé sa visite dans la ville des ponts en inspectant le chantier de la maison d’accueil pour les malades atteints du cancer de l’association  Waha, implantée à la ville Ali Mendjeli dont la réception est prévue dans 18 mois, selon les explications fournies. Mme Benghabrit avait également posé la première pierre d’une école primaire à l’unité voisinage (UV) 20 avant d’inspecter le chantier d’une infrastructure scolaire similaire à l’UV 16 avant d’inaugurer un lycée dans la commune d’Ain S’mara. In situ, la ministre a mis en exergue les efforts de l’Etat dans l’amélioration des conditions de scolarisation des élèves, précisant que douze (12) nouvelles infrastructures scolaires pour les trois paliers consolideront le secteur de l’éducation à Constantine, à la prochaine rentrée scolaire. La ministre sera l’invitée d’une émission radiophonique de la Radio algérienne depuis Constantine avant de poursuivre son programme de visite au chef lieu de wilaya. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire