samedi 13 mai 2017

Jeux de la solidarité islamique 2017 : l’Algérie débloque son compteur-médailles et annonce la couleur

L’Algérie a fait son entrée au classement  général en remportant neuf médailles (2 or, 3 argent, 4 bronze), samedi  lors de la deuxième journée des 4es Jeux de la solidarité islamique de  Bakou (Azerbaïdjan), un début prometteur pour la suite de la compétition. En natation, la nageuse Souad Cherouati a été la première athlète à avoir annoncé la couleur en offrant à l’Algérie la première médaille d’or du 800  m nage libre, alors que Ardjoune Abdellah a décroché l’argent au 200 m (Dos). « Je dédie ma médaille d'or à tous les Algériens. Je suis contente d’avoir gagné aujourd’hui d'autant plus que c'est la première médaille d'or qui ouvrira les portes à d'autres succès », a-t-elle indiqué à l'APS à l’issue de la cérémonie de remise des médailles. Cette moisson revient également aux judokas algériens qui ont brillé de fort belle manière lors de la première journée des épreuves en décrochant cinq médailles (1 or, 1 argent et 3 de bronze), confirmant ainsi leur statut de champions d’Afrique, en attendant l’entrée en lice des autres engagés demain dimanche. La médaille d’or a été l’œuvre de Tariket Ratiba (-57 Kg), vice-championne d’Afrique en titre, en battant la représentante d’Azerbaïdjan, Gasimova Kifayet, soutenue par son public acquis à sa cause et qui a fait beaucoup de bruit pour mettre la pression sur les juges-arbitres, mais sans pour autant perturber l’Algérienne, plus que jamais déterminée à atteindre son objectif. De son côté, Houd Zourdani (- 66 Kg) s’est contenté de la médaille d’argent, en perdant son duel face à l’Azéri, Shikhizada Nijat, un judoka qui occupe tout simplement la troisième place mondiale. Les trois médailles de bronze ont été remportées par Belkadi Amina (- 63 Kg), Moussa Meriem (- 52 Kg) et Oussama Djedi (-73 Kg). Les karatékas se sont également distingués lors de la première journée des épreuves, en décrochant deux médailles au kumité, grâce à Taleb Imene (- 50 Kg/bronze) quia battu la Turque Dousti Nasrine, alors que Benkhaled Abdeltif (- 67 Kg) a perdu en finale devant le Jordanien, Bachar Al Najjar. Contrairement à leurs coéquipiers, les boxeurs algériens avaient du mal à entrer dans la compétition, avec un début peu brillant après l’élimination de quatre athlètes lors des deux premières journées de l’épreuve, alors que personne ne s’attendait à ces résultats devant des adversaires beaucoup moins expérimentés à l’exception des boxeurs azéris et ouzbek. A l’issue de la deuxième journée des JSI-2017 de Bakou, l’Algérie est 4e au classement avec neuf médailles (2 or, 3 argent et 4 de bronze), alors que le pays organisateur, l’Azebaidjan, occupe la première place avec 22 médailles (10, 9 argent et 3 de bronze). APS


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire