lundi 22 mai 2017

Grève générale à la ville de Haizer

Une vive tension a régné hier, dans la ville de Haizer, 10 km au nord-est de Bouira, suite à une grève générale observée par les commerçants. La population locale a ardemment dénoncé la campagne de coupure d’énergie électrique et gazière, touchant quelques 3400 abonnés des deux communes de Haizer et de Taghzout. Les transporteurs, en guise de solidarité, se sont aussi joints à cette action, en observant un arrêt de travail. Des manifestants en colère ont assiégé le siège de la daira. Un dispositif impressionnant de forces antiémeute de la police, prêts à intervenir, a été stationné à proximité du siège de la Gendarmerie nationale, a-t-on constaté. Les ménages se plaignent des factures salées de consommation d’énergie électrique, notamment durant le premier trimestre de l’année en cours. «Je suis un simple fonctionnaire. Je n’ai pas une usine pour que la Sonelgaz m’oblige à payer une facture de 25 000DA», a déclaré en colère un manifestant. Les montants des factures dont été destinataires la plupart des  ménages, oscillent entre 5000 et 30 000 DA, a-t-on témoigné. Des actions de protestation ont eu lieu récemment à Haizer et devant le siège de l’agence commerciale de la SDC sur cette question. Cependant, aucune mesure n’a été prise par les responsables de la société en question, qui ont surpris tout le monde, en annonçant une vaste campagne de coupure de l’énergie. Dans son communiqué, la SDC a motivé son action par le fait que les créances cumulées par ses abonnés sont de l’ordre de 22,5 millions de dinars, tout en précisant que «ces créances freinent énormément les projets et autres programmes de l’Etat visant essentiellement l’amélioration de la qualité et la continuité de service et par conséquent l’amélioration des conditions de vie des citoyens». Les manifestants ont exigé de revoir les factures jugées «exagérées». Le directeur de la SDC de Bouira, que nous avons contacté par téléphone, a précisé que la campagne de coupure visant les «mauvais clients» est nationale. «Cela fait deux ans que nous avons appelé les ménages à économiser et contrôler leur consommation énergétique du gaz et de l’électricité», a-t-il souligné. Le même responsable a expliqué, toutefois, que des échéanciers de paiement seront accordés à des cas bien précis. «Nous allons étudier les cas sociaux de chacun de nos clients, afin d’établir un échéancier de paiement», a-t-il ajouté, invitant au passage ses abonnés à honorer leurs factures de consommations.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire