jeudi 4 mai 2017

FFS : Démission collective à Bordj Bou Arréridj

A la veille des élections législatives, des cadres et militants du Front des forces socialistes démissionnent collectivement à Bordj Bou Arréridj. Dans un communiqué transmis à notre rédaction et signé, entre autres, par le président d’APC de Bordj Bou Arréridj, Mourad Beldjoudi, les cadres et militants dénoncent «l’absence d’une représentation démocratique interne et crédible du parti dans cette wilaya». Ils affirment que leur démission est intervenue après le refus de la direction nationale de «prendre en charge leurs doléances et leurs réclamations». «Le fonctionnement du parti est aux antipodes de tous les principes démocratiques. Les apparatchiks de la direction nationale se suffisent d’une représentation symbolique à la traîne et obéissante», soulignent ces cadres démissionnaires selon lesquels le parti «adopte une démarche simplifiée faite d’arrangements et de compromission avec le pouvoir et d’octroi de quotas». «L’opinion publique locale se souviendra pour longtemps que les deux sièges occupés par les députés du FFS durant cette mandature ont été le fruit d’un arrangement politique avec l’administration», poursuivent-ils, estimant que «c’est cette même administration qui a fait subir toutes sortes d’injustices et de pressions sur les élus et militants du FFS pour avoir dénoncé cette compromission». «La cascade de procès en justice contre les élus et maires FFS en est la preuve, le silence des instances du parti en est une autre», affirment-ils. Ces prétendants à la législature ont décidé, dans ce contexte, d’apporter leur soutien «actif» à la candidature de Smaïl Benhamadi, qui conduit la liste du RND dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire