lundi 15 mai 2017

Des non voyants se plaignent de l’absence d’équipements pour faciliter leurs déplacements en milieu urbain

L’émission « Service public » de la chaine 3 de la Radio Algérienne s’est intéressée, ce lundi, aux difficultés rencontrées par les personnes non-voyantes à se mouvoir en milieu urbain. Celle que l’on désigne habituellement comme des aveugles est en butte, quotidiennement, à de nombreuses embûches lors de ses déplacements à pied ou en bus. Pour traiter de ce sujet, elle a délégué ses journalistes pour aller à la rencontre de certains parmi ces handicapés visuels au sortir de l’école des non-voyants situé à El Achour, à la périphérie d’Alger. L’une des personnes rencontrée explique que « comme tout le monde » elle prend le bus « ce qui n’est pas facile ». De plus, elle se plaint du mauvais entretien et de l’exigüité des trottoirs, notamment à Draria, où certains sont larges « d’à peine 50 cm » et plantés de surcroît d’arbres en leur milieu. « Il m’est arrivé de tomber plusieurs fois dans des regards», dit-elle.   Les moyens de transport principal, déclare un autre non voyant, c’est le bus.   « Le métro et le tramway c’est exceptionnel ». « Moi personnellement, poursuit-il, j’ai la chance de pouvoir me guider », parce qu’ajoute-t-il « il me reste quelques restes visuels ». Il n’en relève pas moins qui lui arrive souvent de se cogner contre divers obstacles. Un autre de ses camarades s’insurge, pour sa part, qu’« on »  ne prenne pas en compte les besoins des personnes handicapées visuelles en aménageant à leur intention certains lieux où ils ont l’habitude de se déplacer. « On ne demande pourtant que le minimum », dit-il, ajoutant désappointé « vous n’avez pas l’impression qu’on pense à vous ». Reprenant des propos attribués au chanteur Français Gilbert Montagné, aveugle de son état, il note que « ce monde est fait par les voyants pour les voyants ». Professeur à l’Ecole des jeunes aveugles d’El Achour, une non-voyante signale, pour sa part, qu’à un moment ou se déroulaient des travaux à proximité de cet établissement, un élève a chuté dans une tranchée et s’est blessé.  Elle aussi déplore l’absence d’aménagements pouvant aider les personnes handicapées à se déplacer.  Résumant à sa façon le peu d'intérêt manifestés par les élus à l'encontre des citoyens de sa condition, un non-voyant se contente de reprendre des propos attribués au chanteur Français Gilbert Montagné, aveugle de son état, qui note que « ce monde est exclusivement fait par les voyants pour les voyants ».  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire