dimanche 7 mai 2017

Coup d’envoi de la campagne de vaccination au profit des futurs hadjis depuis Tizi Ouzou

La campagne de vaccination des futurs pèlerins contre la diphtérie, le tétanos et le méningocoque a débuté dimanche au niveau de la polyclinique de la nouvelle ville de Tizi Ouzou, a-t-on appris du chef de service prévention de la direction de la santé et de la population (DSP). Organisée en collaboration avec l’établissement public de santé de proximité (EPSP) de Draâ Ben Khedda, cette campagne concernera les 320 candidats tirés au sort au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou pour effectuer le grand pèlerinage 2017, a précisé le docteur Azeddine Astouti. "Tous les moyens humains et matériels sont mobilisés par la DSP pour assurer le bon déroulement de l'opération de vaccination qui sera précédée par une visite médicale" prévue également au niveau de la même structure de santé, a-t-il indiqué. Avant de recevoir le vaccin, les concernés passeront devant une commission médicale composée d’un psychiatre et deux médecins généralistes qui se prononceront, à l’issue de la visite, sur l’aptitude physique et mentale du postulant à effectuer les rites du Hadj, a-t-il expliqué. Une fois le rapport médical établi, un carnet de santé comportant tous les renseignements nécessaires sur la santé du patient est rempli par les encadreurs de l’opération, suite à quoi, il subira les vaccins prévus, a-t-il affirmé. Dans le but d’assurer le bon déroulement de l’opération et éviter aux futurs hadjis les désagréments liés aux longues attentes, les organisateurs ont mis en place un programme par localités qui s’étalera jusqu’au jeudi, 11 mai prochain, a signalé Dr. Astouati. Le premier jour a été réservé aux pèlerins de la commune de Tizi Ouzou, tandis que la journée de lundi concernera ceux des localités de Draâ Ben Khedda, Maâthkas et Beni Doula. S’ensuivront, mardi, les postulants de Larbaâ Nath Iraten, Tizi Rached, Azazga, Azeffoun et Aïn El Hammam, avant de céder la place, mercredi, aux régions de Bouzeguène, Mekla, Tigzirt, Makouda, Ouaguenoun, Ouadhias, Ouacifs et Iferhounène, a-t-il souligné. Le cinquième et dernier jour de cette campagne sera accordé aux citoyens des daïras d’Ath Yenni, Draâ El Mizan, Boghni et Tizi Ghennif, a-t-il observé, assurant que des séances de rattrapages au profit des personnes n’ayant pas pu se déplacer à la polyclinique de la nouvelle ville de Tizi Ouzou au courant de la semaine, sont prévues les 15 et 17 mai prochain. Outre la visite médicale et la vaccination, un travail d’information et de sensibilisation sur la conduite à tenir pour préserver sa santé et éviter les maladies pendant la période du hadj, sera assuré par des spécialistes et des médecins mobilisés pour la circonstance. Des projections vidéo sur les lieux saints de la Mecque ainsi que le rite de pèlerinage dans ses différentes étapes sont programmés à l’occasion de cette campagne de vaccination au profit des futurs hadjis. APS 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire