vendredi 5 mai 2017

Bedoui : les portes de la HIISE sont ouvertes pour tous les recours

Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui a affirmé vendredi à Alger, que les portes de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), sont "ouvertes" pour la réception de tous les recours relatifs aux élections législatives organisées jeudi, et que "cette institution constitutionnelle doit les vérifier et agir conformément aux prérogatives qui lui sont conférées en vue de prendre les mesures nécessaires".  "L'Etat algérien dispose aujourd'hui d'une haute institution", qui est la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) et "les portes de cette institution constitutionnelles sont ouvertes à tous les recours de ceux qui évoquent des dysfonctionnements ou des lacunes" ayant émaillé le processus électoral, a précisé M. Bedoui lors d'une conférence de presse animée pour la proclamation des résultats des législatives du 4 mai 2017.  "La HIISE qui a travaillé avec dévouement tout au long de l'opération de vote doit vérifier et agir conformément aux prérogatives qui lui sont conférées en vue de prendre les mesures nécessaires", a ajouté le ministre. Concernant l'impossibilité pour certains citoyens de la wilaya de Tamanrasset d'accomplir leur devoir électoral, le ministre de l'Intérieur a reconnu que "des lacunes et des omissions" ont été enregistrées et qui seront -a-t-il dit- "corrigés lors des prochains rendez-vous électoraux".  A une question sur le retard constaté hier dans l'annonce des résultats définitifs des taux de participation au niveau national, M. Bedoui a expliqué que la communication des résultats a tardé dans certaines wilayas.  Par ailleurs, M. Bedoui a déclaré que le citoyens algérien a "donné une réponse forte à tous ceux qui ont douté du succès de ce rendez vous électoral", ajoutant que ses représentants doivent être "à la hauteur des aspirations du peuple" et qu'ils doivent travailler "avec un grand sens de responsabilité pour concrétiser le programme sur la base duquel ils ont été élus".  Le ministre a souhaité également voir le nouveau parlement refléter les dispositions de la nouvelle Constitution qui consacre l'action démocratique et qu'il soit au niveau des attentes du peuple algérien. APS 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire