jeudi 20 avril 2017

Une opportunité pour le développement du secteur dans la région

Un événement précurseur pour le soutien de la création de l’Agence africaine du médicament, défendu par l’OUA. Le Forum pharmaceutique international, organisé annuellement par l’Inter Ordre des pharmaciens d'Afrique (IOPA), l’Intersyndicale des pharmaciens africains (Ispharma), l’Association des centrales d’achat des médicaments essentiels et les Directions africaines de la pharmacie et du médicament, aura un cachet particulier pour sa 18e édition qui aura lieu les 14, 15 et 16 mai prochain à Alger. Le choix est porté sur l’Algérie qui a tous les atouts pour le développement de l’industrie pharmaceutique et la coopération dans le continent africain, a annoncé le président du conseil de l’Ordre des pharmaciens, co-organisateur, qui a animé hier une conférence de presse conjointement avec le secrétariat permanent du Forum pharmaceutique international et le président de l’Intersyndicale des pharmaciens africains, respectivement les docteurs Lotfi Benbahmed, Christophe Ampoam et Kpeto Koundé Innocent. Le secteur pharmaceutique pourrait ainsi connaître un accroissement dans la région sur tous les plans, notamment au plan réglementaire et l’harmonisation des politiques de médicament dans le continent. Ce qui pourrait également donner un coup de starter au projet porté par l’OUA pour la création d’une Agence africaine du médicament d’ici à 2018. «L’Algérie a tous les atouts pour prétendre à ce que l’Agence soit domiciliée en Algérie, surtout que la volonté des politiques y est», a souligné le Dr Benbahmed. Le Forum, a précisé le Dr Kpeto Koundé Innocent, ne peut qu’apporter son soutien pour le choix de l’Algérie dont «l’expérience en la matière est, à nos yeux, un modèle pour nos pays». Ainsi, deux grands thèmes principaux sont retenus pour cet événement international, à savoir une meilleure gouvernance du secteur pharmaceutique africain et mondial, la coopération internationale et le développement de l’industrie pharmaceutique. Une opportunité pour l’Algérie pour renforcer les liens de partenariat dont l’objectif est le développement de l’industrie pharmaceutique algérienne en Afrique. «L’Afrique subsaharienne est demandeuse et preneuse de l’industrie pharmaceutique algérienne. Nos pays sont encore tributaires de l’importation à hauteur de 95% de leurs besoins en médicaments», a souligné le Dr Kpeto Koundé Innocent. Ce Forum sera une opportunité pour promouvoir l’industrie pharmaceutique algérienne, débattre des enjeux de régulation du médicament, passer à l’exportation et l’Algérie a une place prédominante dans la région, a tenu à préciser le Dr Benbahmed. Le Forum sera également une occasion, a souligné son secrétaire permanent, Christophe Ampoam, aux producteurs de la région de créer un cadre de concertation pour la production et le management et l’économie de santé. Les débats porteront donc sur plusieurs questions d’actualité relatives à la gestion des médicaments, les affaires réglementaires, la coopération intracontinentale et intercontinentale, les normes à l’export, la mise en place ainsi que le renforcement des politiques pharmaceutiques nationales et continentales. Ce Forum, placé sous le haut patronage du président de la République et qui regroupera plus de 3000 professionnels du secteur de la santé et de l’industrie pharmaceutique dont environ 1500 pharmaciens algériens, du continent africain, d’Europe, d’Asie et d’Amérique.                 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire