mercredi 19 avril 2017

Sellal à Oran : lancement de projets d’habitation, inaugurations d’usines et inspections de chantiers socio-économiques

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a procédé mercredi, lors de la visite de travail qu’il a effectué à Oran, à l’inauguration, pose de premières pierres et inspecté de plusieurs projets relevant de plusieurs secteurs d’activités agricole, industriel, agroalimentaire, sportif et dans le secteur de l’Habitat. Sellal inaugure un complexe industriel de raffinage de sucre à Tafraoui Un complexe industriel de raffinage de sucre, implanté dans la zone d’activités de Tafraoui, relevant de la daïra d’Oued Tlélat est la première escale de la virée du Premier ministre vers la capitale de l’Ouest du pays. D’une capacité de raffinage de 700.000 tonnes/an, ce projet, initié par le "Groupe Berrahal", a été réalisée dans la cadre d’un investissement privé de l’ordre de 12 milliards DA, dont 40% en autofinancement et le reste assuré sous forme de crédits bancaires. Le complexe, dénommé "Grande raffinerie oranaise de sucre", assurera une production de 700.000 tonnes/an dont une partie sera destinée à l’exportation. Ce complexe permettra d’améliorer la commercialisation du sucre, d’empêcher le monopole sur ce produit de large consommation et de baisser les prix, a souligné le patron de la raffinerie. Pose la première pierre d’un projet de 6.000 logements AADL à  Misserghine Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a procédé aussi à la pose de la première pierre du projet de réalisation de 6.000 logements AADL au nouveau pôle urbain Ahmed Zabana de Misserghine, à l’Ouest de la wilaya d’Oran. Ce quota fait partie d’un total de 10.000 logements du type location-vente devant être réalisés sur ce site, au titre d’un programme global de 13.000 logements dont a bénéficié Oran. Environ 1.000 emplois seront créés durant la réalisation de ce projet qui sera livré "fin 2019", a-t-on précisé. Deux entreprises ont été retenues pour sa réalisation, l'une nationale Sarl El Bayrak (3.000 logements) et l’autre chinoise CRCEG (3.000 logements). Le coût global de ce projet, dépasse les 19.3 milliards DA. Sur ce même site, M. Sellal a présidé une cérémonie symbolique de remise des clés à 700 bénéficiaires de logements AADL, implantés à Messerghine en plus de 2.000 pré-affectations de logements sociaux au profit des habitants du quartier populaire Les Planteurs d’Oran. Une ferme pilote irrigué par les eaux épurées Le Premier ministre avait auparavant inauguré une ferme-pilote l’Oranaise de production et de développement agricole (OPDA) située dans la commune d’Oued Tlelat. Située dans la plaine de M’leta, l’exploitation sera irriguée par les eaux épurées de la STEP d’El Kerma qui offre une capacité d’irrigation de 6.280 ha extensible à 10.000 ha. Après la présentation de ce projet, il a tenu à rappeler les possibilités offertes dans ce domaine, soulignant que les capacités nationales d’irrigation à l’aide d’eaux épurées s’élevaient à 400 millions m3 et pouvant être portées à 800 millions m3, soulignant la nécessité d’exporter la production fruitière. Cette dernière est estimée à 25.000 tonnes à l’horizon 2020, selon le directeur de la ferme qui a indiqué les produits de l’exploitation seront destinés aux marchés européen, américain et russe. Sellal inaugure deux projets industriels à Bethioua Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a inauguré, mercredi à Oran, une extension du complexe sidérurgique de "Tosyali Algérie", ainsi qu’une usine de fabrication de tubes d’acier, situées au pôle économique de Béthioua. Le premier projet concerne une extension du complexe sidérurgique DRI, aciérie et laminoirs du groupe turc de droit algérien "Tosyali Iron and Steel Industry Algérie", prévue sur une superficie de 100 hectares et dédiée à la production du rond à béton. Sa capacité de production est estimée à 2 millions de tonnes par an, ce qui permettra, selon les initiateurs du projet, de réduire les importations de ce matériau de construction et répondra aux besoins des très nombreux chantiers de construction, lancés à Oran et dans toutes les régions du pays. La mise en exploitation de cette extension permettra la création de quelque 3.750 emplois directs et plus de 10.000 emplois indirects, a-t-on indiqué, lors de présentation du projet.  "Notre objectif est de faire de l’Algérie, l’un des plus grands producteurs de fer dans le bassin méditerranéen", a-t-il souligné, assurant que le pays dispose des capacités nécessaires à cet effet. Par ailleurs, M. Sellal a invité tous les partenaires à s’engager dans cette dynamique car, a-t-il dit, "notre objectif est de devenir un pays émergeant à l’horizon 2020". M. Sellal a invité les responsable des trois complexes industriels implantés à Bethioua, l’"ETRHB", de "Tosyali" et de "Total Algérie", à assister les jeunes désirant créer des PME autour de ce pôle afin de créer une dynamique de travail et de production. Des tubes d’acier « made in » Auparavant, le Premier ministre a inauguré un complexe industriel spécialisé dans la fabrication de tubes d’acier sidérurgiques, un investissement privé du groupe "ETRHB Haddad".  Constitué de deux unités pour la fabrication et le revêtement des tubes spirales en acier, ce complexe industriel, dont les travaux de réalisation ont été lancés en 2013, a nécessité un investissement de 21 milliards DA.  Sa mise en exploitation permet de générer 250 postes d’emploi. Cette usine produira annuellement 450.000 tonnes de tubes destinés aux transferts hydrauliques, gazier et pétrolier. Elle vise à réduire l’importation de ces matériaux très utilisés dans ces domaines. Le Premier ministre a instruit la direction de l’usine d’entamer la production pour qu’elle soit avalisée afin de signer des contrats avec le ministère des Ressources en eaux et le groupe Sonatrach. Dans ce contexte, il a insisté sur la qualité de ces produits qui doivent être reconnus et certifiés à l’échelle mondiale. Pose de la première pierre d'une usine de Lubrifiants à Oran Abdelmalek Sellal, a procédé aussi à la pose de la première pierre du projet de réalisation  d’une usine de fabrication de lubrifiants du Groupe "Total Algérie", implantée dans la commune de Chehaïria, relevant de la daïra de Bethioua. D’un coût global de 4,4 milliards DA, ce projet sera réalisé sur une assiette foncière de 4,1 hectares pour être livré en août 2018, après seize mois de réalisation. La production de "blending", mélange des différentes huiles de raffinage et des additifs particuliers, dans cette future usine répondra en partie à la demande exprimée sur le marché national et estimée à 180.000 tonnes/an, comme elle permettra une substitution à hauteur de 50% des importations actuelles. Une fois opérationnelle, l’usine créera plus de 50 emplois directs et 150 autres indirects. Après la présentation de ce projet par les responsables de "Total Algérie", M. Sellal a indiqué au sujet du secteur de la pétrochimie nationale, qu'"à terme nous ne souhaitons plus exporter notre gaz mais le transformer en Algérie". S’adressant aux responsables de "Total Algerie", M. Sellal les a invités à passer à la vitesse supérieure. Sellal inspecte le chantier du futur stade olympique de Belgaid  Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s’est rendu, mercredi, dans le cadre de sa visite de travail à Oran, au chantier du futur stade olympique de Belgaid (daïra de Bir El Djir), doté d’une capacité d’accueil de 40.000 places. Cette infrastructure, réalisée à la sortie Est d’Oran, fait partie du futur complexe olympique omnisports devant abriter les compétitions des jeux Méditerranéens, prévus en 2021 dans la capitale de l’Ouest du pays.  Les travaux de ce projet, lancés en décembre 2008, ont atteint un taux d’avancement de 75%. Sa livraison est prévue pour le mois de décembre 2017. C’est une entreprise chinoise, la MCC International, qui est chargé de sa réalisation. Par ailleurs, le stade sera pourvu de structures complémentaires, à savoir une salle omnisports de 6.000 places et un centre nautique, qui seront réalisés sur une superficie de 105 hectares.  Les travaux de réalisation de ces structures, dont le coût a été estimé à plus de 9 milliards DA, ont été lancés, en janvier 2016. Leur livraison est prévue pour le mois de juillet 2018, a-t-on indiqué. Le PM inspecte le chantier de la liaison port d’Oran-bretelle autoroutière Est-Ouest  Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a inspecté, le chantier de réalisation de la liaison reliant le port d’Oran à la bretelle autoroutière, longue de 26 kilomètres. Cet ouvrage, en cours de réalisation sur la frange maritime d’Oran, vise à désengorger le trafic routier, notamment vers le port qui connaît une importante activité. Lancé en 2014, le projet enregistre un état d’avancement de 53%. Sa réception est prévue pour le 4ème semestre 2018, a-t-on expliqué, lors de sa présentation. Une fois opérationnelle, cette liaison permettra la création d’un lien autoroutier alternatif à la route dite Ravin blanc et la voie express, qui devraient atteindre en 2020 un taux de saturation de 200%, selon les résultats des enquêtes sur le trafic. Le projet permettra, par ailleurs, de desservir les pôles économiques tels que le port d’Oran et la zone d’activité de Béthioua et Oued Tlélat comme il impulsera une dynamique économique à la région et contribuera en outre au développement de cette zone à fort potentiel touristique. La réalisation de ce projet, d’un coût de 40 milliards DA, a été confiée au groupement algéro-turque "Makyol-Engoa". L’ouvrage permettra, à terme, de créer un deuxième accès au port d’Oran et d’atténuer une grande proportion la tension enregistrée sur le réseau existant au voisinage du port, notamment en poids lourd. Quelque 1.325 emplois ont été créés par ce chantier. APS        


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire