mardi 18 avril 2017

Praticiens de la santé : Deux jours de grève la semaine prochaine

En pleine campagne électorale, le Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) renoue avec la protestation en annonçant une grève de deux jours, les 24 et 25 du mois en cours. Les principales motivations de cet énième mouvement de protestation, qui sera conforté par un sit-in devant le siège du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière le 25 avril, sont la non-tenue des promesses formulées par le ministre de tutelle quant à la plateforme des doléances et surtout la fermeture de toutes les portes de dialogue entre ces praticiens et les responsables du secteur. Pour mémoire, les doléances des praticiens de la santé adhérents au SNPSP réclament plus de sécurité dans les établissements de santé, l’instauration d’une indemnisation financière pour les médecins réquisitionnés pour les examens de fin d’année et la période électorale et l’installation des représentants de ce syndicat dans les différents comités nationaux, notamment ceux en relation avec la carrière professionnelle des médecins spécialistes et généralistes. En plus de réclamer la réouverture permanente du dialogue avec les autorités, le SNPSP demande la mise en application de l’accord conclu entre les deux parties, à savoir le ministère et le syndicat, le 24 février 2016. Cet accord, qui malgré son importance tarde à être appliqué, comporte plusieurs points, dont essentiellement ceux en relation avec l’aménagement du statut de praticien de la santé publique, la préservation du reliquat d’ancienneté, la mise en place de l’arrêté interministériel consacrant le droit à l’alignement après une formation supplémentaire entre l’ancien et le nouveau diplôme. A bout de patience, les blouses blanches confirment avec cette grève, dont le préavis a été déposé il y a une dizaine de jours, leur détermination à obtenir leurs droits et mettre à exécution tous les acquis verbaux et écrits déjà obtenus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire