mardi 11 avril 2017

Ouyahia fortement actif sur les réseaux sociaux

Le Rassemblement national démocratique (RND) innove. Il est le seul parti politique avec le RCD à avoir fait un effort pour rendre visible et public son projet de programme électoral. Les autres formations politiques sont restées vagues, voire silencieuses à ce sujet. Ahmed Ouyahia, secrétaire général du RND et directeur de cabinet du président de la République, a pris un «congé spécial» pour mener la campagne électorale au profit des candidats de sa formation. Il a décidé de sillonner les 48 wilayas du pays durant les 21 jours de campagne en faisant, chaque jour, deux wilayas. Le patron du RND donne une grande importance à ce rendez-vous électoral. Il entre dans la bataille électorale pour les législatives dans la perspective, selon certains observateurs, de baliser le terrain pour la prochaine présidentielle. Comme pour tout leader politique, Ouyahia, au regard de la trajectoire de son parcours politique, ambitionne de conquérir le pouvoir. Et c’est tout à fait logique dès lors qu’il estime que la présidentielle est «la rencontre d’un homme avec son destin». Aujourd’hui, il entre avec armes et bagages dans la compétition pour renforcer la place du RND au sein du Parlement. Il va, nous dit-on, sillonner les 48 wilayas du pays pour décortiquer et expliquer aux populations les grandes lignes du programme de son parti, qui est d’ailleurs disponible sur son site internet, articulé autour de la «préservation de l’unité nationale» et «la nécessité de veiller à la préservation de la stabilité du pays». En plus de ses sorties sur le terrain, Ahmed Ouyahia a marqué sa présence sur les réseaux sociaux et sur le site web du parti à travers 24 vidéos préalablement enregistrées et diffusées dans les trois langues : tamazight, arabe et français, et dans lesquelles il appelle les citoyens à se rendre massivement aux urnes le 4 mai prochain et livre, en même temps, les propositions contenues dans le programme électoral du RND. Sans oublié bien sûr de rappeler le soutien inconditionnel du parti au programme du président de la République. Circonscrit, Ouyahia consacre 4 minutes pour chaque thème choisi. Il a ciblé les chantiers qui intéressent la population, notamment la question du logement, de l’école, la santé, l’agriculture, l’économie et la sécurité et la stabilité du pays. Il a énuméré à ce propos les mesures proposées pour le développement des différents secteurs d’activité. Au chapitre économique, Ahmed Ouyahia a expliqué que la transition est «indispensable» suggérant, sans les détailler, qu’il va falloir engager des réformes profondes. Le RND, dit-il, est, entre autres, contre le recours à l’endettement extérieur et favorable à l’évaluation et l’exploitation futures des gisements de gaz et de pétrole de schiste. Il a plaidé aussi pour la relance économique et la diversification des exportations. Concernant la «préservation de l’unité nationale», elle passe selon le RND par la «préservation de l’islam des sectes et courants et par la promotion du rôle des zaouïas». En mettant en avant cette stratégie de communication, le RND prend les devants sur le FLN, son allié au pouvoir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire