dimanche 30 avril 2017

Nouredinne Belmeddah : "je ne sais pas pourquoi le FLN m'a écarté"

Noreddine BELMEDDAH, député sortant et président de la commission des affaires étrangères, de la coopération et de l’émigration à l’Assemblée Populaire Nationale, dissident du parti FL N et candidat aux élections législatives pour la zone 4 ( Europe  sauf la France et les Amériques ) avec le parti ANR, que nous avons rencontré a Valence ( Espagne) en pleine compagne électorale a accepté de répondre à  nos questions.   Valence( Espagne), De notre Correspondant   1- Vous n´avez pas été choisi tête de liste de la zone 4 du parti FLN. Que s´est- il passé exactement ? On m´a souvent posé cette question et franchement je n´ai aucune réponse. Je peux seulement faire ma propre analyse. J´aurais accepté la décision du parti, seulement, dans deux cas. Le premier, si  je n´ai pas travaillé, je n´ai fais aucun amendement et je n´étais pas en contact permanent avec la communauté. Le deuxième si le candidat tête de liste était au moins un militant du FLN, militant dans le mouvement associatif , ou un universitaire, je l´aurais accepté, mais malheureusement, ni l´un, ni l´autre. Ma question:  pourquoi le FLN a écarter ses militants et quel est son objectif  à travers  cette décision ? 2- Voulez vous dire que le FLN, (un parti pour lequel vous militez depuis 1992), c ´est fini ? Malheureusement, oui. 3-  Pour vous présentez  à ces élections législatives , vous avez  tout de suite trouvé une autre formation politique en l´occurrence l'ANR. Pourquoi spécialement ce parti ? L´idée et la décision  de me présenter avec le parti ANR, ne vient pas seulement de Noreddine Belmeddah. La décision est venue après  la démission de quelques kasmats suite au choix du parti FLN de mettre en tête de  liste, un candidat  inconnu de la communauté, qui n´a aucune relation avec le parti et qui travaille comme  un simple agent dans un consulat (sans vouloir discriminer son poste de travail), comme s´il n´existe pas de potentiel humain au sein  de  la communauté établie à l´étranger. On a ensuite étudié toutes les possibilités et on a choisi le parti ANR car son secrétaire général, a aussi occupé le poste de ministre de la communauté nationale établie à l´étranger, et il  est le parti le plus proche de notre vision politique. 4- Pourquoi vous ne vous êtes pas présenté en candidat libre? Au départ j´avais accepté  la décision du parti FLN, entre-temps j´attendais le moment de  connaitre le candidat du FLN pour  la zone 4. Quand  nous nous sommes rendu compte  du profil du candidat  nous avons opté pour l´option de me présenter  en candidat libre mais le temps ne l´a pas permis. Il était impossible de réunir le nombre de  signatures exigées par la loi électorale. 5- Avez vous changé de programme électoral para rapport à 2012? Certainement. Pour ce mandat je propose un programme différent que celui de 2012 car plusieurs points de cette époque sont déjà  acquis. Pour cette législature je viens avec un  programme électoral différent, réalisable et bien sûr qui ramène avec lui mes cinq années d´expérience comme député à l’Assemblée Populaire Nationale.  6- Le parti ANR , ne vous a t- il pas imposé son programme? Aucunement. le parti m´a donné toute la liberté d´élaborer  un programme qui va en fonction des attentes de la communauté. Nous l´avons réaliser en collaboration avec la communauté, le mouvement associatif ,  les militants du parti, etc... 7-  Vous avez sillonné beaucoup de pays en Europe et en Amérique ? comment les immigrés Algériens de la zone 4 ont réagi par rapport à votre candidature avec un autre parti politique? En réalité je ne m´attendais pas à  l´accueil qui m´a été réservé par les ressortissants Algériens dans certains pays. Ils ont eux même pris l´initiative d´imprimer mes posters et les ont affiché  sans que je le leur demande. Cela explique clairement, tout le respect que j´ai gagné au sein de notre  communauté car ils savent que  je les ai représenté dignement. 8- Qui finance votre compagne? Si j´ai pu visiter plusieurs pays en Europe et en Amérique, c´est grâce à l´appui de la communauté et mes propres moyens. Je profite de l´occasion pour les remerciés. 9- Parlez nous de votre bilan 2012-2017? Lors de mon mandat , j ai fais neuf propositions et parmi les trois amendements que j´ai pu faire passer, l'un d'eux vient tout juste d´être publié par le presse et concerne le financement par l´état Algérien du rapatriement des dépouilles pour les nécessiteux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire