mardi 18 avril 2017

Médias : Grève d’une partie du personnel de Liberté

Le quotidien Liberté n’a pas pu paraître hier à cause d’une grève d’une partie de son personnel. Selon un communiqué de la direction de la publication «Liberté (est) victime d’une grève impromptue, sauvage et illégale». La direction du journal a procédé, en effet, au licenciement des 5 membres du bureau du syndicat. Ces «personnes (…) ont bloqué, sous couvert encore une fois d’une assemblée générale (AG) des travailleurs, le fonctionnement de la PAO pendant deux heures, alors que la direction, se basant sur l’article 174 de la convention collective, avait émis son opposition à la tenue de cette réunion pendant les heures de travail, non sans proposer la date du jeudi 13 avril, à 16h, pour la tenue de l’AG et en mettant même à la disposition des demandeurs la salle de conférences du journal». Dans un premier communiqué, le syndicat UGTA du quotidien avait expliqué le recours à la grève. Il reproche à la direction du journal de «violer des lois de la République» en «licenciant un délégué syndical en raison de ses activités syndicales». Les syndicalistes ont bloqué, durant la journée de dimanche et lundi, le service PAO du journal. En fin de journée d’hier, ils ont réaffirmé leur volonté de poursuivre le mouvement de protestation puisque «les portes du dialogue sont fermées». Selon des sources du journal, la majorité des journalistes ne se sont pas joints au mouvement de grève.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire