vendredi 28 avril 2017

Louisa Hanoune : «Le pouvoir a créé une oligarchie destructrice»

«Le système actuel ne peut plus gouverner le pays, car il a généralisé la corruption et a créé une oligarchie destructrice en Algérie. Il a démontré ses limites. D’ailleurs, il ne peut plus satisfaire la demande et la revendication sociales des Algériens», a martelé, hier, Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), lors d’un meeting animé à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, dans le cadre de la campagne électorale pour les élections législatives de jeudi prochain. La première responsable du PT a estimé également que le système ne pourra pas être réformé de l’intérieur. «Seule une nouvelle majorité à l’APN est en mesure d’apporter des changements profonds dans le pays, d’immuniser la nation du naufrage économique et préserver les droits des travailleurs», a-t-elle laissé entendre. «Le pouvoir d’achat a baissé suite à l’adoption de la politique d’austérité induite par la baisse des prix du pétrole. Et ceux qui veulent que cette situation change doivent se diriger aux urnes le 4 mai prochain pour élire des hommes intègres qui participeront au développement du pays et à l’amélioration des conditions socioéconomiques des couches moyennes et défavorisées. Il faut choisir de vrais députés capables de défendre les causes sociales des citoyens et leurs droits. Une  forte participation à ce scrutin pourra changer les choses et renverser les forces», a-t-elle insisté. Sur un autre volet, Louisa Hanoune a également abordé la question identitaire estimant que «tamazight doit avoir la place qu’il mérite dans notre pays. Son enseignement doit être obligatoire dans les écoles». Elle a suggéré, dans ce sens, la création d’un secrétariat d’Etat à la langue amazighe qui «aura la charge exclusive de travailler sur les aspects scientifiques permettant son introduction dans les différentes institutions publiques».  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire