lundi 10 avril 2017

Les listes d’attente seront exploitées par les directions de l’éducation

Contrairement à ce qui a été avancé, ce ne sont pas les candidats retenus dans les listes d’attente du dernier concours qui réactiveront leur inscription, mais les directions de l’éducation qui le feront. L’affichage des listes, selon la répartition, se fera au niveau des direction de l’éducation. Les candidats peuvent consulter leur placement dans la liste au niveau de la direction de l’éducation. L’ouverture des comptes des candidats n’est possible que pour l’étape de la consultation des listes pour le recrutement au niveau national, explique-t-on au niveau du ministère de l’Education nationale. Les directions de l’éducation ont été instruites d’exploiter les listes d’attente incluant les candidats reçus au concours de recrutement du 30 avril 2016 et qui n’ont pas été placés lors de la dernière rentrée scolaire. Une note s’adressant aux directeurs d’éducation de toutes les wilayas ordonne à ces responsables de puiser, avant le 17 avril en cours, des listes d’attente pour couvrir tous les «besoins réels» exprimés, quelle que soit la raison, dont le départ en retraite, notamment, et ce, concernant tous les cycles d’enseignement, précise la circulaire ministérielle adressée le 6 avril aux différentes directions d’éducation. La correspondance précise les modalités d’exploitation. Il s’agit pour les directions d’éducation de confectionner les listes d’affectation des candidats, selon les postes. Cette opération sera achevée le 17 avril. Les candidats, qui ne seront pas retenus, auront la possibilité de valider leur inscription pour la liste d’exploitation au niveau national. Après le 27 avril, les listes d’attente ne seront pas valables et la plateforme numérique du concours de 2016 sera fermée. Le ministère de l’Education nationale rendra publiques les conditions et les modalités d’inscription au prochain concours qui sera organisé le 29 juin. La liste des spécialités concernées et la répartition selon les wilayas seront publiées à la fin du mois d’avril. Il est à rappeler que le nombre représentant les besoins en recrutement en enseignants concernant les postes libérés par les départs à la retraite, les abandons de poste et les longues absences n’est pas encore annoncé. La ministre de l’Education a fait part la semaine dernière de 41 000 départs à la retraite, attendus pour le 31 août prochain.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire