lundi 10 avril 2017

«L’administration et la justice ne sont pas neutres»

Le président de Ahd 54, Fawzi Rebaïne, accuse l’administration de l’avoir sanctionné en rejetant 14 de ses listes de candidatures, mais aussi la justice qui ne l’a pas rétabli dans ses droits. Ahd 54 participe aux législatives dans seulement 11 wilayas avec comme slogan «Pour l’alternance au pouvoir». «Nous avons déposé 25 listes, et nous nous retrouvons avec uniquement 11 listes. Les listes d’Alger, Tlemcen, Relizane et celle de l’étranger ont été rejetées de manière injustifiée et nos recours n’ont pas été pris totalement en charge. L’administration et la justice ne sont pas du tout neutres», assène Rebaïne lors d’une conférence de presse animée hier, et au cours de laquelle il a donné les grandes lignes de son programme électoral et le calendrier de sa campagne. «Ahd 54, selon M. Rebaïne, dérange, d’où l’acharnement de l’administration contre lui.» «En dépit des difficultés rencontrées durant la collecte de signatures, le parti a pu couvrir 25 wilayas. Nos listes ont été rejetées alors que le problème résidait dans l’inexploitation du CD que l’administration nous a remis et également pour des erreurs futiles, mais l’administration n’a pas pris en considération cet élément», souligne Rebaïne qui trouve «inadmissible» que l’on demande à un candidat établi en France la carte de nationalité française ! «Où est la justice dans ce cas ? Où est le rôle et la place de la commission présidée par Derbal ?» s’est interrogé le président de Ahd 54. De par le passé, explique-t-il, la commission chargée du contrôle et de la surveillance des élections intervenait auprès de l’administration pour régler les problèmes liés à la constitution des dossiers, mais cette fois-ci il n’en fut rien. La commission Derbal n’a pas bougé le petit doigt, ni dans cette affaire, ni dans le scandale du trafic des signatures. Il en est de même pour justice. M. Rebaïne pointe du doigt la justice qui a joué, selon lui, un mauvais rôle durant la collecte de signatures. «La justice n’est pas neutre. Elle a exclu de la compétition électorale certains partis. Je reste persuadé qu’aucun magistrat impliqué dans cette élection ne sera neutre. Ahd 54 a toujours été victime des pratiques frauduleuses de l’administration et de la justice», déplore Rebaïne qui compte sur le peuple pour lui rendre justice. Le conférencier est persuadé que «le citoyen ne donnera pas sa voix aux partis qui ont voté des lois antisociales, qui ont acheté des signatures et qui puisent dans l’argent public pour financer leur campagne». Le leader de Ahd 54 est d’ailleurs convaincu que la nouvelle Assemblée sera celle des milliardaires, à l’image de 2014 en raison de la fraude qui est déjà au rendez-vous.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire