mercredi 12 avril 2017

«La sagesse de Bouteflika nous a évité le Printemps arabe»

Le secrétaire général du Front de libération national (FLN), Djamel Ould Abbès, s’est montré très confiant, hier, à l’occasion d’un meeting populaire animée à la maison de la culture Ali Zamoum de Bouira, quant au processus et à la feuille de route adoptée par sa formation pour les législatives de mai prochain. En effet, c’est un homme politique visiblement «peu déstabiliser», après les dernières déclarations faites par un ancien moudjahid à son encore, qui s’est adressé devant ses militants à Bouira. D’emblée, Djamel Ould Abbès a informé l’assistance que le FLN n’a pas de programme politique. Au contraire, «notre programme est celui du Président», a-t-il dit. «Vous devez savoir que notre programme est celui du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Et nous sommes persuadés que nous allons ‘‘gagner’’ ces élections», a-t-il déclaré. Le secrétaire général du FLN, qui n’a prononcé aucun mot sur la situation économique et sociale du pays, a ajouté au sujet des élections législatives que son parti est «une pièce maîtresse et la colonne vertébrale de l’Etat». Il a même annoncé que son parti sortira vainqueur de cette échéance électorale. «Notre programme est de suivre la feuille de route tracée par son Excellence, le président de la République Abdelaziz Bouteflika», a par ailleurs exprimé le premier responsable du premier parti au pouvoir. Il faut préciser que la salle de la maison de la culture Ali Zamoum de la ville de Bouira était archicomble. De nombreux bus ont été mobilisés, par la direction du parti à Bouira, pour acheminer les militants depuis plusieurs communes de la wilaya ainsi que d’autres régions du pays, afin d’assister au meeting de Ould Abbés. Ce dernier a, au cours de son discours, déclaré que le but principal du parti est l’application du programme et des orientations du chef de l’Etat. Tout en rappelant à l’assistance le rôle joué par le FLN durant la Guerre de Libération, et durant la période de la décennie noire, le secrétaire général du FLN a estimé que la stabilité du pays est «le fruit du travail du président de la République, qui a consacré sa vie entière pour que le pays évite ce qui est appelé Printemps arabe».                   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire