samedi 22 avril 2017

La France, seul pays du Big 5 capable de donner sa chance aux Africains ?



Avec Paul Pogba ou Gonzalo Higuain, entre autres, le mercato estival 2016 a été celui de tous les records en Europe. Par exemple, la Premier League a dépensé, à elle-seule, 1,38 milliard d’euros entre les mois de juin et d’août, un montant astronomique et record en la matière. 

Très dépensier, le Vieux-Continent profite, surtout, de la visée internationale de son football sur la scène mondiale. Doté de la plus grande compétition européenne, la Ligue des Champions, les joueurs se bousculent, d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique du Sud, pour rejoindre les folles ambiances européennes, les soirs de Champion’s League. Ainsi, les grands championnats, au nombre de 5 : France, Italie, Allemagne, Espagne et Angleterre, profitent de leur vivier de jeunes talents pour façonner leurs formations et, à terme, s’enrichir. Outre-Manche, 2700 jeunes ont été lancé en 2014-2015, 4 456 Espagnols en Liga, 2 943 Allemands en Bundesliga, 3 375 Italiens en Série A et 3 999 Français en Ligue1, rapporte Bwin avec des statistiques à l’appui. 



Évidemment, il est logique de voir les pays lancés des jeunes de leur territoire par le manque de moyens ou l’importance du centre de formation dans le football actuel. La Masia au Barça, la Cantera au Real Madrid ou les jeunes de l’Olympique Lyonnais en France, plusieurs escouades misent gros dans les échelons inférieurs pour assurer leurs arrières et leur avenir. Malgré les bonnes relations entre européens et africains, peu de jeunes talents, venus de l’autre côté de la Méditerranée, sautent le pas et profitent, dès le plus jeune âge, d’un coup de pouce issu du Vieux-Continent. 

Malgré la présence de nombreux bi-nationaux, notamment en France, seulement 296 Sénégalais ont été lancés en Ligue 1 lors de l’année 2014-2015. C’est d’ailleurs seulement dans l’Hexagone que les joueurs du continent africain ont le plus de chance d’être lancé. Il est important de noter que l’Afrique n’est pas assez présente dans les autres ligues puisqu’il n’y a que la France qui permet aux africains de se montrer aux yeux du grand public. 3ème des nations lancées en Ligue 1, le Sénégal dépasse le Danemark (196) et le Portugal (174). Cependant, avec les réussites autour de Didier Drogba, Giovani Sio ou encore Serge Aurier, la Côte d’Ivoire est également présente dans les 6 nations qui lancent le plus de joueurs dans l’élite tricolore (196). 5ème de ce classement, les Éléphants comptent plusieurs internationaux, aujourd’hui, passés par la Ligue 1. 

Au final, les joueurs africains ne peuvent pas vraiment compter sur les autres nations pour tenter de tutoyer les sommets du football mondial. Capable d’avoir leur chance en France, certains sont passés entre les mailles du filet et ont attendu de mûrir pour être, enfin, reconnus à leur juste valeur comme Sofiane Feghouli (West Ham), Sadio Mané (Liverpool) ou encore Riyad Mahrez (Leicester). Ces derniers, qui n’ont jamais eu l’occasion d’évoluer sereinement en France malgré un passage dans les centres de formations, se sont renforcés dans des échelons inférieurs avant de briller, aujourd’hui, en Premier League. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire