dimanche 23 avril 2017

«D’où vient l’argent de certains candidats ?»

Hier, lors d’un meeting à Mascara, le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, s’est dit surpris des moyens financiers et matériels importants déployés par certains candidats pour leur campagne électorale dans la région. «C’est bizarre ce qui se passe ici ! Un parti a pu ouvrir à chaque coin des villes de la wilaya de Mascara une permanence électorale sans parler des moyens matériels et humains utilisés. Toutes ces choses nécessitent, sans doute, des sommes d’argent tellement importantes ! D’où ont-ils obtenu cet argent ? Pourquoi ces candidats ne sont-ils pas interpellés ?»  a-t-il martelé devant une foule nombreuse de militants et de sympatisants. Le constat, selon M. Touati, est identique à l’échelle nationale.Le leader du FNA, tout au long de son discours, a plaidé pour une participation massive aux législatives du 4 mai prochain pour «opérer un changement pacifique et surtout de faire échouer les manœuvres du pouvoir qui va profiter de l’abstention pour instaurer une période transitoire de deux ans ou plus». Et d’ajouter : «Nous voulons un Parlement qui aura le pouvoir de déchoir tout un gouvernement et pas de députés qui obéissent  à un pouvoir au service des étrangers.» Moussa Touati, qui n’a pas hésité à mettre en garde contre toute tentative de fraude susceptible de changer le cours du scrutin, a tiré à boulets rouges sur la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) de s’occuper des futilités et de délaisser de ce qui est essentiel.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire