vendredi 28 avril 2017

Dix mises en demeure envoyées aux partis politiques pour des affichages anarchiques

La Haute instance de surveillance des élections législatives du 4 mai prochain a émis une dizaine de mises en demeure relatives à l’affichage électoral anarchique depuis le début de la campagne jusqu’à mercredi dernier. Selon notre source, trois partis politiques sont épinglés sur la question. La permanence de campagne de l’une de ces trois formations a fait l’objet de mises en demeure  quatre fois, sans que cela fasse revenir les concernés à de meilleurs sentiments. Ce qui a poussé la commission de surveillance à saisir le wali, conformément à l’article 182 de la loi organique relative aux élections. Il est à souligner que certains partis politiques font fi de la réglementation en la matière en utilisant même les façades des bâtiments officiels comme supports à leur affichage, comme c’est le cas du siège administratif de Sidi Sgheir, qui est revêtu, depuis le début de la campagne, de posters des candidats RND. Par ailleurs, l’organisme de surveillance de l’opération élective a reçu 4 plaintes de la part des candidats têtes de liste. Ceux-ci, précise-t-on, déplorent notamment le silence observé par  l’administration locale sur les dépassements, en matière d’affichage, dont se sont rendus coupables les partis du pouvoir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire