samedi 29 avril 2017

COA : Mustapha Berraf candidat à sa propre succession

Le président du Comité olympique et sportif  algérien, Mustapha Berraf a annoncé samedi à Alger qu'il sera candidat à sa propre succession lors de l'Assemblée générale élective, prévue le 27 mai  prochain à Alger. "Les acteurs du monde sportif étaient nombreux à m'encourager à continuer et je ne suis pas resté insensible à leurs sollicitations. J'ai donc décidé de me porter candidat pour un nouveau mandat à la tête du COA", a indiqué Berraf lors de l'Assemblée générale de l'instance, tenue samedi matin au  siège de l'opérateur de téléphonie mobile "Mobilis", sis à Bab Ezzouar (Alger). Berraf a longtemps insinué qu'il n'allait pas briguer un nouveau mandat olympique (2017-2020), arguant notamment de "problèmes de santé" qui l'ont amoindri au cours des derniers mois. Mais d'après lui, les choses ont fini par s'améliorer. "J'ai discuté avec mon médecin, le professeur en cardiologie Djamel Eddine  Nibouche et il m'a assuré que je suis apte à assurer un autre mandat. Ainsi, rassuré par son diagnostic et encouragé par le mouvement sportif, qui m'a énergiquement incité à poursuivre, j'ai décidé de postuler pour un  nouveau mandat" a encore expliqué le président sortant du COA. Prévue le 14 mai, l'Assemblée générale élective du COA a été "décalée au  27 du même mois" a annoncé Berraf après l'AGO de samedi, sans divulguer davantage de détails à ce propos. Les bilans moral et financier adoptés  Il faut noter que lors de cette AGO, les bilans moral et financier du COA, pour la période 2013-2017, ont été adoptés par la grande majorité. Sur le total des 84 membres qui composent l'assemblée générale du COA, 64 ont assisté aux travaux de cette AGO. Le bilan moral a été approuvé par 61 membres, contre trois abstentions, au  moment où le bilan financier a enregistré 7 abstentions, contre 57 approbations. L'adoption des deux bilans s'est faite à huis clos, car les invités  d'honneur et les journalistes ont été conviés à quitter la salle de conférences, juste avant le début des travaux. Après l'adoption, l'Assemblée a procédé à l'installation des différentes  commissions, qui se chargeront de préparer l'Assemblée élective, à savoir : la commission de candidatures et la commission de recours. APS


Aucun commentaire:

Publier un commentaire