mardi 28 mars 2017

Législatives du 4 mai prochain : plus de 23 millions d'électeurs admis à y exprimer le choix de leurs candidats

En prévision du lancement de la campagne électorale des législatives, débutant le 9 avril prochain, 940 listes de candidats ont finalement été retenues pour prendre part aux législatives du 4 mai. Reçu, mardi, à l’émission l’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, le directeur général des libertés publiques au ministère de l’Intérieur précise que sur les 181 listes rejetées par la commission des candidatures, 33 ont été « réhabilitées » des suites de recours auprès des autorités judiciaires. A propos de la révision du fichier électoral, « totalement numérisé », M. Lakhdar Amara assure qu’en dépit de ce qui a été rapporté, « sans preuves probantes », beaucoup d’améliorations ont été apportées à celui-ci, notamment pour y expurger les noms des personnes décédées, signalant que 23.251.503 électeurs y ont finalement été retenus pour participer au scrutin.  Relevant, par ailleurs, que contrairement aux autres échéances électorales, les Algériens ont tendance à s'intéresser davantages aux élections communales, en raison, explique-t-il, des problèmes rencontrés dans leur milieu immédiat et ne perçoivant pas précisément le rôle des législatives d’où, dit-il, notre rôle de sensibiliser davantage autour du prochain scrutin. A propos de la neutralité que devrait observer l’administration lors de la prochaine rencontre électrale, « pour assurer sa crédibilité et sa transparence », M. Amara répond séchement qu’il n’a pas à s’exprimer sur ces principes étant donné, souligne-t-il, qu’ils sont « inscrits dans la loi ».        


Aucun commentaire:

Publier un commentaire