mardi 31 janvier 2017

Mahamat Faki se dit "profondément engagé" pour la paix et le développement en Afrique

Le nouveau président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, s'est dit "profondément engagé" pour relever les défis énormes défis qui l'attendent et mettre l'accent prioritèrement sur le politique, le sécuritaire et l'économique à l'objet d'assurer l'intégration du continent. Il a indiqué que ses priorités "sont celles du continent et qui sont parfaitement connues, à savoir la paix, la stabilité, l'emploi et le bien-être des populations africaines". "Je suis profondément engagé pour l'Afrique, pour la paix et le développement dans ce continent, qui malgré ses énormes potentialités traverse des moments difficiles", a affirmé Mahamat Faki dans une déclaration téléphonique, accordée à la radio Chaine 3, en marge des travaux du 28ème sommet de l'Union africaine (UA). Il a affirmé que tous les Africains "se doivent, conformément à la stratégie contenue dans l'Agenda 2063 et les outils mis à l'oeuvre pour la réalisation de cette feuille de route élaborée lors du cinquentenaire de l'OUA/UA, de se mettre au travail pour créer de l'emploi à la jeunesse et pour émanciper les femmes". M. Faki préconise d'abord qu'il faut faire le bilan de ce qui a été fait jusque-là pour ce plan et faire surtout de l'Afrique un continent de paix, prospère et développé.   L'orateur a relevé que "bien que cette tache soit ardue, nous allons nous mettre avec beaucoup de conviction et de détermination". "Nous avons un certain nombre de conflits qu'il faut résoudre et qu'il faut surtout anticiper et faire de la prévention car ces conflits annihilent tous nos efforts de développement", a-t-il dit ajoutant qu’il faut asseoir une vision commune quand à résoudre les conflits qui rongent un continent de plus de un milliard d’habitants et qui méritent une force pour les défendre. "Il faut que tous les Africains se mettent au travail, dans l'unité et la concorde,  pour une réelle intégration économique et politique de ce riche continent qui en a tant besoin", a-t-il conclu.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire