lundi 30 janvier 2017

Elections Législatives et locales : Grine appelle les médias à être "professionnels"

Le ministre de la Communication, Hamid Grine, a appelé lundi à Alger les médias à être "professionnels" lors de la couverture des prochaines joutes électorales nationales et locales. Et pour réussir ce rendez-vous électoral, le ministre a fait savoir qu'il allait tenir, mardi, une rencontre avec la Haute instance indépendante de surveillance des élections au sujet de "l'expression directe à la radio et à la télévision et sur les différentes modalités de la couverture médiatique lors des prochaines législatives" "Soyez professionnels tout simplement", a-t-il déclaré à la presse, en marge d'une conférence sur "l'autorégulation du métier de journaliste, vers le professionnalisme" à l'école supérieure de journalisme. En réponse à une question sur la couverture médiatique des prochaines législatives et locales a précisé que "ce ne sont pas toutes les chaînes privées qui sont autorisées à couvrir les prochaines élections". "Nous sommes dans la légalité et on ne va pas donner (des autorisations) à des chaînes de droit étranger", a-t-il tranché. M. Grine a indiqué que, pour l'instant, son département n'avait exclu aucune chaîne, relevant qu'après le dépôt des dossiers au niveau de l'ARAV (Autorité de régulation de l'audiovisuel), "il y a un cahier des charges auquel ces chaînes devraient se conformer". Le ministre a fait état de l'existence de cinq chaînes disposant de "bureaux autorisés", ajoutant que pour les autres chaînes, "on aura la possibilité de discuter avec elles, s'il y a lieu de le faire, pour qu'il n'y ait pas de problèmes de diffamation ou d'injures lors des prochaines élections". "Il y a certaines mesures à l'égard des chaînes privées, mais je ne vais pas m'avancer plus à ce sujet", a-t-il souligné. S'agissant de la couverture des médias étrangers de ces élections, M. Grine a indiqué que "pour l'instant, il n'y a pas de demande à ce sujet". Interrogé sur la mise en place de l'Autorité de régulation de la presse écrite, il a réaffirmé qu'elle sera installée en 2017 et comportera en son sein une structure d'éthique et de déontologie. APS


Aucun commentaire:

Publier un commentaire