mardi 31 janvier 2017

Des hommes d'affaire algériens en quête d'opportunités d'investissement en Mauritanie

La Mauritanie connaît ces derniers temps une affluence d'opérateurs économiques et hommes d'affaire algériens en quête d'opportunités d'investissement et d'exportation de produits algériens sur le marché mauritanien afin de répondre à la demande importante sur ces produits en raison de leur qualité et de leurs prix concurrentiels. La réunion de la haute commission mixte algéro-mauritanienne qui s'est tenue en décembre dernier à Alger, le forum africain de l'investissement et des affaires, ont encouragé les opérateurs économiques algériens à s'orienter vers l'exploration du marché africain à partir de la Mauritanie en tant que portail de l'Afrique occidentale. Plusieurs opérateurs, investisseurs et hommes d'affaires algériens représentant différents secteurs économiques, se sont déplacés ces derniers temps en Mauritanie pour explorer le marché mauritanien, marqué par une consommation importante face à un manque de production locale et absence d'industrialisation, ce qui en fait un marché prometteur, ont estimé ces investisseurs à l'APS. M. Ben Khelfallah Hamida, opérateur économique spécialisé dans les équipements électriques, a fait savoir que les contacts avec ses homologues mauritaniens ont permis de déceler la "volonté de ces derniers de voir les produits algériens commercialisés sur le marché mauritanien en raison de leur qualité et de leurs prix concurrentiels", invitant les hommes d'affaires à investir dans ce marché qui offres d'énormes opportunités". Pour sa part, M. N. Mourad, enseignant universitaire activant dans le domaine informatique, a estimé que la Mauritanie recelait d'importantes possibilités d'investissement, ce qui a fait germer en lui l'idée de réaliser un projet de vente et de maintenance d'équipements informatiques et pièces de rechange". Pour les Algériens activant dans les différents secteurs commerciaux, leur présence en Mauritanie a été motivée par les résultats de la haute commission mixte algéro-mauritanienne, couronnée par la signature de 16 conventions dans divers domaines de coopération, et la participation de plus de 40 hommes d'affaires et investisseurs mauritaniens au 1er forum africain de l'investissement tenu à Alger. Ledit forum a permis d'examiner les opportunités de partenariat et d'investissement, favorables dans leur ensemble à l'orientation vers le marché africain, à commencer par celui de la Mauritanie. Lors de ces rencontres marquées par l'annonce de l'ouverture prochaine d'un point de passage frontalier entre l'Algérie et la Mauritanie pour faciliter la circulation des personnes et des marchandises, les deux parties ont souligné l'importance d'évaluer les potentialités offertes par les deux pays et la détermination du gouvernement algérien à assurer un meilleur accompagnement aux exportateurs et les investisseurs algériens en Afrique. Exposition de produits algériens à Nouakchott, une occasion pour promouvoir la coopération Les Algériens et Mauritaniens fondent de grands espoirs sur la promotion de la coopération dans le domaine commercial lors de l'exposition des produits algériens prévue à Nouakchott en avril prochain, qui constituera une occasion pour faire découvrir le produit algérien et examiner les possibilités d'investissement et de partenariat dans divers domaines économiques. Dans ce sens, Mohamed Ali Val, un homme d'affaires mauritanien, a affirmé que "les produits algériens ont tardé à intégrer le marché mauritanien (...) d'où la nécessité de rattraper ce retard et une relance de la coopération sur des bases solides", ajoutant que cette exposition marquera le lancement effectif d'une coopération fructueuse entre les deux pays". Le marché mauritanien "connait une nouvelle orientation vers l'importation de marchandises algériennes, qui répondent, à son avis, "aux critères qualité et prix,  en faveur du pouvoir d'achat local", a estimé un opérateur mauritanien activant dans le domaine de l'électricité et de l'eau.  Le produit algérien très prisé en Mauritanie Les produits algériens connaissent un engouement sans précédent sur le marché mauritanien et une demande de plus en plus croissante, malgré la concurrence d'autres produits européens, arabes et asiatiques. Ainsi, des produits électroménagers et électroniques du groupe "Condor" viennent, depuis deux mois, renforcer l'éventail des produits algériens déjà disponibles sur le marché mauritanien, (pâtes, dattes et boissons). L'homme d'affaires Hocine Chaoui, représentant officiel du groupe privé à Nouakchott a affirmé que "les produits fabriqués en Algérie ont réussi a acquérir une tels notoriété et un tel engouement en peu de temps, grâce aux efforts consentis par l'entreprise et les responsables de l'opération d'exportation". Le marché local (mauritanien) dispose de produits importés pour la plupart d'Asie manquant de qualité, de garantie et de service après-vente et leur acquisition constitue un "risque", ce qui a poussé le consommateur mauritanien à aller vers les produits algériens grâce à leur qualité et leurs prix compétitifs, en adéquation avec le pouvoir d'achat local, a indiqué l'homme d'affaires qui se trouve en Mauritanie depuis 15 ans, soulignant dans ce contexte la rupture d'un nombre de produits électroménagers en moins de 45 jours. La coopération économique entre Alger et Nouakchott, dans son volet commercial, offre des débouchées prometteuses, notamment avec l'ouverture, de la route reliant la ville algérienne Tindouf et Zouerate en Mauritanie, au cours du premier semestre 2017 ainsi que la rencontre des opérateurs des deux pays à l'occasion de l'exposition des produits algériens prévue à Nouakchott en mois d'avril prochain. APS   


Aucun commentaire:

Publier un commentaire