lundi 31 octobre 2016

21e SILA : quasi-absence du livre sportif, les éditeurs rejettent toute responsabilité

La 21e édition du Salon international du livre d'Alger est marquée par une absence "très remarquée" des livres dédiés au sport, alors que les différents éditeurs participant au "SILA-21" rejettent toute responsabilité et appellent les spécialistes à s'investir davantage dans ce créneau.  Ouvert depuis jeudi au public au palais des Expositions des Pins-Maritimes (Safex) sous le thème "Le livre, totale connexion", le Salon international du livre d'Alger enregistre la participation de plus de 290 éditeurs algériens et 671 exposants étrangers venus d'une cinquantaine de pays.  L'absence du livre sportif se fait remarquer de plus en plus dans les stands, mis à part quelques maisons d'édition qui présentent un infime nombre de livres de football, judo et boxe, a constaté l’APS sur place.  A cet effet, dans le stand des éditions Dahlab, un seul livre sportif est présent. Il est consacré au judo et intitulé "Le judo algérien 1945-2012, 67 ans d’histoires et de moments forts" de son auteur Mustapha Mabed, journaliste et spécialiste de la discipline.  "Nous avons déjà édité des livres sur l’ES Sétif dont le tirage a dépassé les 5000 exemplaires, de son auteur Hamid Grine, actuel ministre de la Communication. D’autres titres existent sur le tennis, le judo et la boxe. A vrai dire, les livres de sport se vendent de moins en moins. Les sportifs doivent se rapprocher de nous et nous sommes disposés à les aider", a confié Abdellah Cheghnane, directeur des éditions Dahlab, spécialisées dans les livres d'histoire.  Pour le même responsable, le marché du livre en général est au coeur de "gros enjeux financiers et nous sommes ouverts à toute proposition émanant d'un sportif de haut niveau pour la lecture et l'édition de son livre", a-t-il ajouté.  Aux éditions Zyriab, le même constat a été fait avec la présence d'un seul livre sportif sur l'histoire de la JS Kabylie sous le thème : "Itinéraire de la création à la réforme sportive", écrit par Mustapha Rafai.  "Il est difficile de se lancer dans un projet avec des sportifs qui devront se dévoiler au moment même où ils jouent", a tenté d'expliquer un représentant de Zyriab.  L'Entreprise nationale de communication, d'édition et de publicité (ANEP) a exposé, elle, deux livres de sport : l'un sur le football (Les 100 étoiles sur le football algérien 1954-2003, écrit par Ahmed Bessoul) et l'autre une biographie sur le champion olympique d'athlétisme, Noureddine Morceli, d'Ayache Snoussi.  "Les archives du football algérien", nouveauté du SILA-21  La bibliothèque sportive algérienne vient de s'enrichir d'un nouvel ouvrage, intitulé "Archives du football algérien" (second tome), réalisé par le journaliste Ali Selhani, dit Saïd, ancien responsable du Service des sports à l'agence Algérie-Presse-Service (APS) et un des doyens de la presse sportive algérienne.  Cette nouvelle publication sportive est riche de 360 pages, 450 illustrations en couleur et en noir et blanc, 3000 résultats de coupe d'Algérie seniors et quelque 17.000 résultats du championnat de Ligue 1 (ex-D1).  L'auteur du livre a également récolté à travers un véritable travail de fourmi qui a nécessité plusieurs années de recherches et d'efforts, plus de 600 résultats des clubs algériens au niveau international (1970/2016) et près de 600 résultats des compétitions de jeunes et féminines.  L'ouvrage est, incontestablement, un voyage à travers l'époque de gloire du sport roi en Algérie. Ce livre, paru aux éditions El-Diwan, offre aux amoureux du football une oeuvre dont la grande valeur documentaire et archivistique viendra s'ajouter à la mémoire du ballon rond algérien.  Aux éditions françaises Vigot Maloine, une panoplie de livres dédiés, entre autres, à la médecine du sport, aux côtés de manuels d’entraînement notamment pour le cyclisme et le handball ainsi que l'alimentation du sportif de haut niveau, sont présents dans les bibliothèques.  "Nous sommes parmi les rares stands ici au SILA d'Alger où on peut trouver des livres sportifs qui sont, il faut le reconnaître, absents étant donné que cette catégorie de livres est mal exploitée par les spécialistes qui sont les sportifs d’un côté et de l'autre les éditeurs lesquels doivent se pencher sur le sujet", selon Nacim Gougam, gérant à Vigot Maloine, diffuseur de livres en Algérie. APS 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire