mardi 28 juin 2016

La FIJ s’indigne du développement d’un climat de censure en Algérie

La Fédération internationale des journalistes a dénoncé, hier lundi, « une escalade des intimidations » menées par les autorités contre les médias indépendants en Algérie. La réaction de la FIJ intervient suite aux pressions exercées par les autorités sur la chaîne de télévision Kbc dont le directeur Mehdi Benaissa ainsi que Riad Hartouf, directeur de la production à la même chaîne et Nora Nedjai, directrice au ministère de la Culture,  responsable des autorisations de tournages, ont été placés sous mandat de dépôt mercredi dernier.    La FIJ a exprimé son indignation quant au « développement en Algérie d’un climat de censure qui vise tout particulièrement les médias indépendants ».    Cette « escalade des intimidations témoigne d’une volonté de taire la critique et la liberté d’expression en Algérie ... », a déclaré le secrétaire général de la FIJ, Anthony Bellanger.     Lire le communiqué de la FIJ 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire