mardi 19 avril 2016

Un militant de Mafrat relaxé par la Cour de Tamanrasset

Détenu depuis le 1er mars à la prison de Tamanrasset, Abdelali Ghoulam, membre fondateur du mouvement non agrée Ma frat a été relaxé, ce mardi, par la cour. Le procès en appel de Ghoulam, condamné par le parquet de Tamanrasset, le 7 mars dernier à une année de prison ferme et une amende de 150000 Da pour « attroupement non armé, atteinte aux institutions de l’Etat et entrave à la circulation sur une voie publique », s’est déroulé, faut-il le signaler, en présence du coordinateur  national pour la défense des droits des chômeurs, Tahar Belabes qui dit avoir reçu des assurances de la part du procureur général pour « un procès équitable». La plaidoirie de la défense a fini ainsi par convaincre le magistrat qui a décidé d’acquitter l’accusé après avoir vérifié le non fondé des arguments et des chefs d’inculpation retenus contre le militant.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire