vendredi 15 avril 2016

Laghouat : Une famille demande l’ouverture d’une enquête contre un juge

La famille Rougab, originaire de Laghouat, appelle le ministère de la Justice à ouvrir une enquête contre le juge qui a condamné, en septembre dernier, à 10 ans de prison ferme, ses deux enfants, Yacine, 29 ans, et Mohamed, 45 ans. «Ce juge doit s’expliquer. Pourquoi leur a-t-il infligé une telle sentence pour une simple altercation ?» s’interroge leur père Brahim, 77 ans, joint par téléphone. «Mes frères ont été poursuivis comme des criminels alors qu’ils n’ont tué personne, insiste leur frère Abdelkader, 36 ans. Leurs adversaires n’ont présenté que trois certificats médicaux, dont deux pour 2 jours et le dernier pour 16 jours.» Mais la situation s’est aggravée après le décès, en prison, de Yacine, le 5 avril dernier. «Yacine était dans un état psychologique très critique. Il n’a pas supporté sa condamnation qu’il trouvait injuste. Il est mort asphyxié», raconte Brahim. Un ami de Yacine témoigne : «Yacine n’a pas été pris en charge en prison. Les responsables de cet établissement ont même tenté de convaincre les médecins de dire qu’il était mort à l’hôpital, en vain.» Pour rappel, cette prison est la même qui a été contestée par le militant de la cause des chômeurs, Belkacem Khencha. Dans une interview accordée à El Watan Week-end, Khencha avait dénoncé les conditions de détention dans cet établissement. Des déclarations qui lui ont valu une poursuite judiciaire et une condamnation à une amende de 100 000 DA.   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire