lundi 29 février 2016

Le Nigeria mène la chasse aux fonctionnaires « fantômes »

Le ministère Nigérian des Finances a débusqué quelque 20.000 fonctionnaires « fantômes » réalisant ainsi plusieurs millions de dollars d'économies mensuelles, a annoncé le gouvernement. Des salariés « fantômes », en réalité des personnels non existant, perçoivent, chaque mois, des salaires dans la fonction publique, a indiqué, dimanche, Festus Abanki, conseiller au ministère des Finances.  « Le montant des salaires de février 2016 a été réduit de 2,293 milliards de nairas » (11,53 millions de dollars), signale un communiqué de ce ministère.  Les mesures arrêtées pour débusquer les contrevenants font partie d'un vaste plan de lutte contre la corruption et les dysfonctionnements dans le secteur public. Elles doivent contribuer à renforcer les ressources budgétaires de l'Etat, mises à mal par la baisse des cours du pétrole, souligne le ministère. Le président Muhammadu Buhari a annoncé, début février, un budget record de 27 milliards d'euros, prévoyant notamment de gros investissements en matière d'infrastructures, devant être partiellement financés par la lutte contre la corruption dont il a fait une des priorités de son mandat.  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire