mercredi 30 décembre 2015

Saison du Hadj : L’année la plus meurtrière depuis 25 ans

La saison du Hadj 2015 a été la plus meurtrière depuis 25 ans. Depuis son début, des accidents spectaculaires se sont succédé, faisant pas moins de 2236 morts dont 43 Algériens, selon un dernier bilan émanant des autorités saoudiennes et du ministère des Affaires étrangères algérien. Toutefois, le chiffre relatif aux blessés, estimé à plus de 3500 personnes par des entités proches du gouvernement saoudien, reste non dévoilé.  Ce bilan très lourd enregistré lors de la bousculade meurtrière de Mina n’est pas le seul. Quelques jours plus tôt, une grue présente pour les besoins du projet d’extension de la grande mosquée de La Mecque a chuté, faisant 107 morts et 238 blessés. Mal positionnée, cette grue appartenant à l’entreprise Ben Laden chargée de ce projet aurait été, selon les résultats de l’enquête menée par les autorités saoudiennes, frappée par la foudre, qui a conduit à son effondrement. Le facteur lié aux mauvaises conditions climatiques de ce jour-là n’ont pas exclu l’entreprise Ben Laden de ses responsabilités et cette dernière a écopé d’amendes et a été exclue de ce grand projet. Mauvaise gestion ou malédiction, plusieurs observateurs des pays musulmans ont contesté la gestion de l’Arabie Saoudite et ont appelé à une organisation commune entre plusieurs pays de ce grand événement religieux. L’Algérie, qui a refusé d’entrer dans ces considérations, a juste appelé, via son ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, le Dr Mohamed Aïssa, à une fatwa pour geler les rites les plus dangereux du pèlerinage en attendant l’extension du site. M. Aïssa a également annoncé de nouvelles dispositions dans l’organisation du pèlerinage pour les hadjis algériens. A partir de 2017, la procédure du hadj sera modernisée, notamment avec un tirage au sort électronique et les hadjis retenus devront à partir de cette date déposer leur dossier au niveau des communes. Des cuisiniers accompagneront aussi la délégation algérienne pour assurer des repas algériens aux hadjis et des modifications seront apportées au cahier des charges régissant l’organisation du pèlerinage par les agences de voyages privées.                          

Aucun commentaire:

Publier un commentaire