jeudi 29 octobre 2015

Plus de 4.200 familles relogées à Alger jusqu'à fin octobre

Le relogement effectué, jeudi, de 1.143 familles, portant le nombre global des familles relogées à 4.273 d'ici à la fin du mois, a révélé Abdelkader Zoukh, wali d’Alger, lors d'une conférence de presse tenue à l’occasion. La première étape de la 19e opération de relogement dans la wilaya a touché jusqu’à la mi-octobre 3.130 familles. Les quartiers concernés par le prochain de jeudi relèvent des communes de Beni Messous, Rouïba, Dar El Beida, Bourouba et Bordj El Bahri, alors que les quartiers d'accueil sont situés dans les communes de Bourouba, Souidania, Tassala El Merdja et Si Mustapha (Boumerdes). L'opération de relogement prévue permettra d'éliminer 4 bidonvilles à l'instar du bidonville "Céleste" dans la commune de Beni Messous (657 familles), le bidonville "les Orangers" qui compte 3 familles et le bidonville "Sentyse" à Rouïba (80 familles) outre 25 familles qui vivent dans le bidonville "Lala Nsoumer" à Dar El Beida. L'opération de relogement permettra de récupérer des plates-formes pour la réalisation de plusieurs projets. 328 familles y résident, dont 327 à la cité "prise d'eau" dans la commune de Bourouba, une plate-forme destinée au projet d'aménagement de Oued El Harrach ainsi qu'une seule famille  qui réside dans le site Dermouche 2 à Bordj El Bahri et consacré au projet 1.700 logements de type AADL. L'opération de relogement concerne 50 familles de l'immeuble menaçant ruine au site Sentyse dans la commune de Bourouba. Pour garantir le bon déroulement de l'opération et la bonne prise en charge des familles, la wilaya a mobilisé 2.500 agents des APC et APW, 300 agents et cadres des différents services de sécurité, de la protection civile et OPGI, 2.500 camions et 25 bus pour le transport des familles vers les nouvelles cités. D'autres opérations de relogement sont prévues en novembre et décembre prochains, a fait savoir M. Zoukh sans donner de détails sur les sites retenus soulignant que les "efforts se poursuivent pour éradiquer l'habitat précaire, les bidonvilles, les constructions anarchiques sur les terrasses et caves ainsi que les bâtisses qui menacent ruine à Alger". Il a aussi évoqué le programme des 42.000 logements au titre du programme de logement socio-participatif (LSP) dont 3.000 unités ont été distribuées en attendant le reste en novembre et décembre prochains", a-t-il dit. S'agissant du quota réservé aux logements sociaux estimés à 6.000 unités, M. Zoukh a assuré que c'est aux communes de proposer des bénéficiaires notamment les familles dont les habitations sont exiguës ajoutant que les premières communes à avoir affiché les listes des bénéficiaires sont Rouiba, Raïs Hamidou et Kouba. Pour le wali d'Alger, des communes pourraient bénéficier de quotas supplémentaires de logements sociaux invitant les présidents d'APC n'ayant pas encore affiché les lites des bénéficiaires à le faire au plus vite. Il est, par ailleurs, revenu sur l'opération de relogement qui a concerné le plus grand bidonville à Alger. 4.487 familles ont été délogées dont 2.390 recasées à la cité des 3.555 logements de Meftah (Blida). M. Zoukh a précisé, dans ce sens, que 1.800 recours ont été introduits par les occupants de ce site dont 200 ont été traités et 37 dossiers acceptés. Depuis juillet 2014 à la fin octobre, près de 28.000 familles ont été relogées soit quelque 170.000 citoyens, rappelle-t-on. En fait, le programme de relogement dans la wilaya d'Alger a permis de relancer plusieurs projets dont la ligne ferroviaire électrifiée à double voie Birtouta-Zéralda, le barrage de Douéra et le stade communal de Birkhadem, par la libération des terrains squattés par des indus occupants. APS


Aucun commentaire:

Publier un commentaire